Marge Brute 750 Millions d'euros + 10%



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values
Résultat d'exploitation 244 Millions d'euros + 11%
Bénéfice net part du Groupe 103 Millions d'euros + 34%

Le Conseil d'Administration de la Société BIC s'est réuni le 22 mars 2000, sous la présidence de Bruno BICH, pour établir les comptes consolidés de l'exercice 1999 qui seront soumis à l'Assemblée Générale prévue le 25 mai 2000.

GROUPE BIC


En millions :
1998 1999 Variation
1999/1998
EUR FRF EUR FRF
- Chiffre d'affaires 1 245 8 169 1 332 8 740 + 7 %
- Marge brute 682 4 477 750 4 917 + 10 %
- Résultat d'exploitation 220 1 444 244 1 599 + 11 %
- Résultat financier net 5 32 0 4 NS
- Coûts de réorganisation 53 350 - - NS
- Impôt sur les bénéfices 64 420 93 613 + 45 %
- Bénéfice net part du Groupe 77 503 103 677 + 34 %
- Bénéfice net par action (euro/FF) 1,39 9,10 1,87 12,25 + 34 %
- Nombre d'actions ajusté 55.262.005 55.220.156 -

BIC - Activités principales
Le chiffre d'affaires de BIC - papeterie, briquets et rasoirs - s'élève à 1.295 millions d'euros, en progression de 6% par rapport à celui de l'exercice 1998. A périmètre comparable et taux de change constant, la progression aurait été de 4%.
La marge brute a augmenté de 10 % et le résultat d'exploitation de 11% pour atteindre 242 millions d'euros.
Des charges non récurrentes ont affecté le résultat net de l'exercice ; elles ont principalement trait à l'amortissement exceptionnel pris sur l'écart d'acquisition de SHEAFFER et aux pertes de change constatées. Ces charges sont partiellement compensées par la plus-value enregistrée lors de l'échange des actions SEITA, détenues par la société BIC depuis 1995, en actions ALTADIS.
Le bénéfice net part du Groupe est en hausse de 34 % par rapport à celui de l'exercice 1998 qui intégrait des coûts de réorganisation de 53 millions d'euros. Comparé au bénéfice net 1998, hors coûts de réorganisation, le bénéfice net 1999 est en baisse de 4%.

Activités principales - Résultats par catégories

  Articles de papeterie Briquets Rasoirs
En millions d'euros 1998 1999 Variation 1998 1999 Variation 1998 1999 Variation
Chiffre d'affaires 644 678 + 5 % 340 355 + 4 % 208 235 + 13 %
Résultat exploitation 98 101 + 3 % 84 89 + 6 % 44 53 + 20 %
Résultat d'exp. / CA 15 % 15 % = 25 % 25 % = 21 % 23 % + 2 points

Activités principales - Chiffre d'affaires par secteur géographique

En millions d'euros 1998 1999 Variation
Europe 362 380 + 5 %
Amériques du Nord et Centrale 619 690 + 11 %
Amérique du Sud 136 120 - 12 %
Développement international 108 105 - 3 %

En Europe de l'Ouest, les ventes ont augmenté de 5 % avec une amélioration dans les trois activités au second semestre. Hors BIC VIOLEX, consolidé à partir du 1er Juillet 1998, la progression aurait été de 1%. Le résultat d'exploitation a légèrement augmenté en 1999 malgré l'accroissement des investissements promotionnels et de distribution.

En Amériques du Nord et Centrale, les ventes ont constamment progressé tout au long de l'année dans les trois activités. Le résultat d'exploitation est en augmentation en 1999 en raison principalement d'investissements dans des actions commerciales.

En Amérique du Sud, les ventes en devises locales ont fortement augmenté en raison de hausses en volume et d'ajustements de prix. Toutefois, du fait de la dévaluation du real, les ventes, exprimées en euros, ont baissé de 12 %.

Développement International : les ventes ont baissé de 3 % du fait des conditions économiques difficiles en Russie. Elles ont cependant bien démarré en Asie du Sud-Est, notamment en Malaisie et aux Philippines.

Plan de réorganisation Europe
Les coûts de réorganisation comptabilisés pour 53 millions d'euros en 1998 ont été engagés à hauteur de 40% en 1998 et 1999. Le plan de réorganisation se poursuivra en 2000 et au début de 2001. L'usine ultramoderne d'instruments d'écriture de Marne la Vallée sera opérationnelle en Septembre prochain.

Autres activités
BIC Sport a vu ses ventes augmenter de 24 % et son résultat d'exploitation doubler pour atteindre 1,2 million d'euros. Quant à GUY LAROCHE, malgré une baisse de 24 % de ses ventes, ses pertes d'exploitation ont été limitées, comme en 1998, à 4 millions d'euros.

Impôt
Le taux effectif de l'impôt est passé de 41 % en 1998 à 45 % en 1999, principalement à cause de la non comptabilisation, par prudence, de certains déficits fiscaux en actif d'impôt différé.

Dividende
Le Conseil d'Administration proposera à l'Assemblée Générale un dividende hors avoir fiscal de 0,48 Euro (3,20 FF). Un acompte sur dividende de 0,24 euro (FF 1,60) par action ayant été payé le 9 février 2000, le solde, soit 0,24 euro (FRF 1,60) par action, sera mis en paiement à compter du 30 juillet 2000.

Paris, le 23 mars 2000


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest