La Cgt ne se rendra pas à la séance de signature de l'accord sur l'emploi des seniors prévue le 9 mars. La Cgt a estimé dès novembre dernier, après une consultation de ses organisations, que cet accord était loin de répondre aux problèmes posés. Il entérine la création d'un contrat de travail spécifique pour les plus de 57 ans au chômage (sorte de contrat dernière embauche, CDE ou contrat "vieux"…), actant ainsi une nouvelle norme d'emploi précaire pour les seniors. Les quelques points positifs notamment en matière de formation sont loin de faire le compte.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values
Il faut opérer des choix clairs et consacrer les moyens nécessaires pour que chacun, quel que soit son âge, puisse accéder à un véritable emploi.
La France est confrontée à un problème global d'emploi qui a des conséquences négatives sur des catégories de salariés notamment les moins de 30 ans, les plus de 50 ans et particulièrement les femmes, les salariés qualifiés.
Les solutions ne se trouvent ni dans les CPE, ni dans les CNE, ni dans ce "CDE" pour les seniors. Ce n'est pas la multiplication des contrats précaires ni le durcissement des conditions d'indemnisation des chômeurs qui font l'emploi.
CPE, "CDE" seniors, mêmes enjeux.
La Cgt appelle les jeunes, les seniors, les salariés du privé comme du public à faire du 7 mars une journée décisive dans la lutte contre les précarités et pour un véritable emploi pour tous.


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest