Transgene (Eurolist Paris : FR0005175080) fait le point aujourd’hui sur ses réalisations, ses résultats financiers 2005 et ses perspectives 2006.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values
« En 2005, nous avons resserré notre portefeuille de produits en développement et levé 32,6 M€ auprès d’investisseurs européens », a déclaré Philippe Archinard, Directeur Général de Transgene. « Sur la base des avancées significatives réalisées en 2005, nous sommes maintenant en mesure de passer aux phases ultérieures de notre plan de développement clinique. En 2006, nous allons continuer à investir de manière significative dans un portefeuille de produits en développement de plus en plus mature, dans les domaines du cancer et des maladies infectieuses.
Nous attendons également une hausse importante de nos revenus de fabrication pour les tiers et des financements publics qui nous aideront à couvrir l’accroissement des frais d’études cliniques».

Faits marquants 2005 :
· Avancées dans le portefeuille de produits en développement clinique :
o Lancement d’une phase IIb contrôlée avec TG 4010 (MVA-MUC1-IL2) pour le traitement de première intention du cancer du poumon « non à petites cellules », en combinaison avec la chimiothérapie, faisant suite aux résultats prometteurs présentés à l’ASCO 2005 ; le premier patient a été inclus dans l’étude en décembre 2005.
o Obtention de résultats positifs avec TG 1042 (Ad-IFNγ) dans le lymphome cutané, présentés au congrès de la Société Américaine d’Hématologie, et décision de lancer une phase pivot aux Etats-Unis dans le lymphome cutané à cellules B.
o Achèvement de l’inclusion des patients dans la phase II avec TG 4001 (MVAHPV-IL2) dans les lésions pré-cancéreuses du col de l’utérus (CIN 2/3).
o Préparation d’une phase I/II avec TG 4040 (MVA-HCV) pour le traitement de l’hépatite C chronique.
· Levée de 32,6 M€ nets à travers une offre de titres sur les marchés financiers européens.
· Signature de plusieurs contrats de fabrication pour tiers, générateurs de revenus, et obtention de financements publics.

Faits marquants attendus pour 2006 :
§ Développements cliniques :
· Avril 2006 : le rendez-vous majeur du premier semestre concernera la publication des résultats définitifs de l’étude de Phase II avec TG 4001 (MVA-HPV-IL2) pour le traitement des lésions pré-cancéreuses du col de l’utérus. Ces résultats seront présentés à l’occasion du congrès Eurogin qui se tiendra du 23 au 26 avril 2006 à Paris.
· Mi-2006 : initiation aux Etats-Unis de la phase I/II avec TG 4040 (MVA-HCV) pour le traitements de patients chroniquement infectés par le virus de l’hépatite C.
· Troisième trimestre : lancement aux Etats-Unis de l’étude pivot dans le lymphome cutané à cellules B avec TG 1042 (Ad-IFNγ).
· Début du quatrième trimestre : achèvement prévu de l’inclusion des patients dans la phase IIb avec TG 4010 (MVA-MUC1-IL2) dans le cancer du poumon « non à petites cellules ».

§ Revenus :
· Obtention de nouveaux contrats de fabrication pour tiers générateurs de revenus.
· Obtention de financements publics supplémentaires.
Résultats financiers 2005

Produits d’exploitation :

Transgene : une année 2005 marquée par des réalisations importantes qui ouvrent la voie à une année 2006 prometteuse

Les produits d’exploitation de 2005 sont en augmentation de 28% par rapport à 2004, à 4,2 M€ contre 3,2 M€. Les revenus de contrat de fabrication pour les tiers doublent en 2005 grâce à la reconnaissance du chiffre d’affaires réalisé sur le contrat Eurovacc sur le premier semestre 2005.
Les revenus de licence et le crédit d’impôt recherche restent stables sur les deux années.
Au dernier trimestre 2005, Transgene a signé différents contrats de fabrication pour des tiers pour un montant global de 4 M€, qui devrait être encaissé et comptabilisé en chiffre d’affaires sur 2006 et 2007.
Par ailleurs, Transgene a obtenu une subvention de 1,3 M€ du pôle de compétitivité Lyon BioPôle pour le développement du produit TG 4040 (MVA-HCV) contre l’hépatite C chronique.
La subvention couvrira 30 % des coûts attendus du programme durant trois ans.

Frais de recherche et développement :
Les frais de recherche et développement ont atteint 21,1 M€ en 2005 contre 20 M€ l’an passé.
Cette hausse reflète principalement l'intensification de nos efforts de recherche dans le domaine des maladies infectieuses sur la deuxième moitié de 2005. Les dépenses liées au programme Myodys®, financé en totalité par l’Association Française contre les Myopathies, et la charge liée aux stock-options distribuées en 2005 participent également à la hausse. Les dépenses d’études cliniques restent stables par rapport à 2004.

Frais généraux et administratifs :
Ils s’établissent à 4,6 M€ en 2005 contre 4,2 M€ en 2004, sous l’effet d’un renforcement du département Corporate Development et de la charge liée aux stock-options distribuées en 2005.

Résultat financier :
Il est inchangé à 0,4 M€ en 2005.
En juillet 2005, la société a levé un montant net de 32,6 M€ grâce à l’émission d’actions à bons de souscription d’actions en Europe. 18,7 M€ supplémentaires pourraient être levés en Juillet 2006 en cas de conversion de tous les bons de souscription d’actions (prix d’exercice : 8,05 €).
Dans le cas contraire, la Société devra rechercher d’autres financements pour poursuivre son activité au-delà du début 2007.

Perte nette :
La perte nette se monte à 21,2 M€ en 2005 comparée à 20,6 M€ en 2004. La perte de base par action ordinaire s’établit à 1,74 € en 2005 contre 2,04 € en 2004.

Liquidité et ressources en capital :
En 2005, la consommation de trésorerie, compte non tenu de l’augmentation de capital réalisée en juillet, s’est montée à 20,7 M€ contre 20,3 M€ l’an passé.
Au 31 décembre 2005, la trésorerie disponible et les actifs financiers disponibles à la vente totalisaient 26,5 M€. Sur la base du budget de recherche et développement et des revenus générés par les activités de fabrication pour tiers, la société prévoit une consommation de trésorerie en 2006 de l’ordre de 21 – 22 M€, après cession de créances pour un montant d’environ 1,3 M€. L’augmentation des dépenses liées à l’avancement des essais cliniques devrait être en partie compensée par l’accroissement des revenus de contrats de fabrication pour les tiers.

Transgene sollicitera par ailleurs les organismes publics pour le financement de ses programmes de recherche et développement en 2006.
Transgene, basée à Strasbourg, est une société bio-pharmaceutique qui conçoit et développe des vaccins thérapeutiques et des produits d’immunothérapie pour le traitement des cancers et des maladies infectieuses. Transgene a trois produits en développement clinique de phase II et un en phase I.
Transgene dispose de capacités de fabrication de vecteurs viraux et de technologies licenciables à des tiers.

Contacts Presse :

Transgene
Philippe Poncet
Directeur Financier
Tél. : 03 88 27 91 21
www.transgene.fr

Image 7
Estelle Guillot-Tantay
Tiphaine Hecketsweiler
Tél. : 01 53 70 74 93

Comptes de résultats consolidés résumés estimés

Transgene : une année 2005 marquée par des réalisations importantes qui ouvrent la voie à une année 2006 prometteuse

(1) Le crédit d’impôt recherche a été reclassé de la ligne « Impôt » à la ligne « Produits d’exploitation » pour un montant de 717 k€ en 2004.

Transgene : une année 2005 marquée par des réalisations importantes qui ouvrent la voie à une année 2006 prometteuse



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest