Force Ouvrière considère avec intérêt certaines propositions faites dans le rapport publié par la Mission d’information du Sénat sur le bilan et les conséquences de la contamination par l’amiante: elles vont pour la plupart d’entre elles dans le bon sens et certaines reprennent même des revendications que la Confédération Force Ouvrière émettait depuis longtemps, notamment concernant une ouverture du dispositif Allocation de Cessation Anticipée d’Activité des Travailleurs de l’amiante (ACCATA) aux salariés pourtant exposés à l’amiante mais dont l’entreprise ne figure pas sur la liste des entreprises répertoriées, la revalorisation du montant de l'ACCATA ou encore une reconnaissance par le Fonds d'Indemnisation des Victimes de l'Amiante (FIVA) de la faute inexcusable de l’employeur dans le cadre de son barème, ainsi que l’amélioration de l’information du salarié…



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Le Sénat met également l’accent sur la responsabilité de l’État qu’il accuse d’être responsable d’une «gestion défaillante de l’amiante». Cela étant, ce dernier réagit lentement car depuis 1978, Force Ouvrière a posé le problème de l’amiante dans différentes organisations comme l’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) et avait même refusé de siéger au Comité permanent Amiante (CPA), ne voulant pas cautionner une structure informelle dirigée et financée par les employeurs.

Force Ouvrière réclamait par ailleurs que la participation de l’Etat au financement des 2 fonds «Amiante» soit revue à la hausse, ce que le rapport propose notamment dans son point n°11.

Plus généralement, Force Ouvrière continuera de mettre en garde l’Etat contre une application «souple» du principe de précaution en matière de prévention du risque professionnel. L’État doit avoir une politique active en matière d’évaluation des risques professionnels, d’activité réglementaire et de contrôle de l’application effective des textes.

Reste à voir quelles suites seront données à toutes ces propositions…


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest