Lors de la présentation du projet de loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2006 par Xavier Bertrand, Ministre de la Santé et des Solidarités, la Confédération Force Ouvrière a fait connaître sa désapprobation sur un certain nombre de mesures, parmi lesquelles l’application d’un forfait de 18 euros sur les actes d’un montant égal ou supérieur à 91 euros, mesure dont Force Ouvrière exige le retrait.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Au-delà des nombreux aspects négatifs du Projet de loi de financement de la sécurité sociale 2006, pour certains inacceptables, qui ont fait l’objet de la part de Force Ouvrière d’interventions et de déclarations dans les différentes caisses nationales, la Confédération a saisi le ministre sur l’article 28 du projet de loi relatif au maintien des droits de l’assurance-maladie aux ex-détenus et aux chômeurs retrouvant un emploi.

Considérant que les assurés reprenant une activité professionnelle suite à un congé parental sont dans une situation identique à celles des ex-détenus et des chômeurs au regard des droits à prestations en espèces de l’assurance-maladie, Force Ouvrière demande qu’un amendement soit apporté à cet article afin de leur maintenir le système de prise en charge. Il serait ainsi susceptible d’améliorer l’accès aux soins pour les parents concernés, cela afin d’éviter toute inégalité de traitement entre les assurés.

La Confédération Force Ouvrière en appelle donc au gouvernement et aux parlementaires pour remédier à cette injustice et traiter tous les assurés sur un même pied d’égalité.


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest