Excellents résultats dans des conditions de marché difficiles et bonnes perspectives



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values
Une performance robuste dans un environnement économique difficile
Une politique commerciale appropriée
Des résultats et des coûts améliorés par l'expansion en Amérique latine
De très  solides résultats confirmés pour l'année 2005
Priorité à la création de valeur
   Slides (Version anglaise) (Version PDF)

  Communiqué de presse (Version PDF )  

  Rapport de gestion (PDF Version)




   Arcelor réalise un remarquable résultat brut opérationnel (EBITDA) : 1,1 milliard d'euros pour le troisième trimestre et 4,5 milliards d'euros pour les neuf premiers mois de l'année dans un contexte économique difficile. Le troisième trimestre a été marqué à la fois par des hausses de coûts provoquées par les fortes augmentations des prix des matières premières, des conditions de marché défavorables dues à des stocks excessifs, une faible demande et des effets saisonniers.

   Cette performance démontre clairement la résilience du « nouvel Arcelor », acquise pour l'essentiel à travers son mix produits, son expansion au Brésil et en Argentine, des zones de croissance caractérisées par de meilleurs coûts de production mais aussi par des marchés finaux exigeants.

   Les prix des produits plats au carbone ont atteint leurs plus bas niveaux de l'année alors que les expéditions reprenaient dans des conditions de marché améliorées. Les expéditions et donc la production continuent d'être ajustées au plus près des besoins du marché et ne devraient croître que modérément au cours du dernier trimestre hors effets saisonniers.

   Arcelor poursuit activement la mise en place et la cotation d'Arcelor Brasil prévue en novembre afin de regrouper les activités sud-américaines d'aciers plats et longs au carbone. Enfin, Arcelor a récemment acquis le contrôle d'Acesita, unique producteur d'acier inoxydable d'Amérique latine.

   Le Conseil d'administration réuni le 26 octobre sous la présidence de Joseph Kinsch, a pris connaissance des comptes consolidés du Groupe pour le troisième trimestre de 2005.

   Le résultat net consolidé , part du groupe, du troisième trimestre 2005 s'est élevé à 657 millions d'euros contre 629 millions d'euros pour la même période l'année dernière.

   Le chiffre d'affaires consolidé du Groupe pour les neuf premiers mois de l'année 2005 s'est élevé à 24 259 millions d'euros comparé à 21 745 millions d'euros pour la période équivalente de 2004 ( 6,7% à structure comparable).

   Le résultat net consolidé , part du groupe pour la même période a été de 2 594 millions d'euros contre 1 494 millions d'euros au 30 septembre 2004.

   Au troisième trimestre 2005, le chiffre d'affaires consolidé était de 7 481 millions d'euros comparé à 7 152 millions d'euros au troisième trimestre 2004, soit une hausse de 4,6% (0,9% à structure comparable). Malgré une chute marquée des expéditions, cette évolution confirme la bonne résistance des prix moyens de vente.

   Le résultat brut opérationnel consolidé du troisième trimestre 2005 s'est élevé à 1 122 millions d'euros contre 1 098 millions d'euros au troisième trimestre 2004, soit une marge de 15,0% comparée à une marge de 15,4% pour la même période de 2004 démontrant une bonne gestion des stocks et une réduction des coûts malgré les fortes réductions de production. Le résultat brut opérationnel inclut plusieurs éléments non récurrents (plus-value de 96 millions d'euros due à la cession d'actifs en Espagne).

   Pour les neuf premiers mois de l'année 2005, le résultat brut opérationnel consolidé a été de 4 505 millions d'euros, soit une marge de 18,6% comparé à 2 877 millions d'euros et une marge de 13,2% pour la période équivalente de 2004.

   Le résultat opérationnel consolidé du troisième trimestre 2005 s'est élevé à 800 millions d'euros contre 835 millions d'euros pour la même période en 2004, ce qui correspond à des marges, respectivement de 10,7% et 11,7%.

   Le résultat opérationnel consolidé pour les neuf premiers mois s'est élevé à 3 443 millions d'euros, comparé à 2 072 millions d'euros pour la même période de 2004, soit des marges de 14,2% et 9,5% respectivement.

   Après un résultat financier de -62 millions d'euros, une contribution des sociétés mises en équivalence de 90 millions d'euros et une charge d'impôt de 87 millions d'euros, le résultat net consolidé , part du groupe s'inscrit à 657 millions d'euros pour le troisième trimestre 2005 contre 629 millions d'euros pour le troisième trimestre 2004.

Chiffres clés

En millions d'euros  3ème trimestre 2004  3ème trimestre 2005  9 mois 2004  9 mois 2005  
Chiffre d'affaires 7 152  7 481  21 745  24 259  
Résultat Brut Opérationnel 1 098  1 122  2 877  4 505  
Résultat Opérationnel 835 800 2 072  3 443  
Résultat Net, part du Groupe 629 657 1 494  2 594  
Résultats Net par action (en euro) 1,09 1,07* 2,87 4,23**

* prenant en compte un nombre moyen d'actions en circulation de 639 774 327 et excluant 25 561 531 actions détenues en autocontrôle sur la période.
** prenant en compte un nombre moyen d'actions en circulation de 639 774 327 et excluant 26 180 522 actions détenues en autocontrôle sur la période.  

Endettement financier net

   A 1 428 millions d'euros, l'endettement financier net au 30 septembre 2005 a été réduit de 1 084 millions d'euros comparé à un endettement net de 2 512 millions d'euros au 31 décembre 2004 et de 385 millions d'euros comparé à un endettement net de 1 813 millions d'euros au 30 juin 2005. Le ratio dette nette sur fonds propres (y inclus intérêts minoritaires) est passé à 0,09 au 30 septembre 2005, contre 0,12 au 30 juin 2005 et 0,20 au 31 décembre 2004.

   La trésorerie provenant des opérations s'est élevée à 2 911 millions d'euros pour les neuf premiers mois de l'année 2005 comparée à 2 004 millions d'euros pour les six premiers mois de l'année et à 3 205 millions d'euros pour l'année 2004. Cette évolution favorable doit être mise au crédit de la progression des marges et de la gestion du besoin en fonds de roulement, grâce essentiellement à un bon contrôle des stocks et ceci malgré l'augmentation des coûts des matières premières.

   Les investissements industriels (matériels et immatériels) d'un montant de 1 249 millions d'euros pour les neuf premiers mois de l'année incluent l'expansion de CST au Brésil.

En millions d'euros  31 décembre 2004  30 juin 2005  30 septembre 2005  
Fonds propres* 12 317  14 785  15 532  
Endettement financier net 2 512  1 813  1 428  
Endettement financier net / Fonds propres* 0,20 0,12 0,09

* y compris intérêts minoritaires.

Aciers Plats au Carbone

   Le chiffre d'affaires de l'activité Aciers Plats au Carbone s'est élevé à 3 875 millions d'euros pour le troisième trimestre 2005 comparé à 3 769 millions d'euros pour le trimestre équivalent en 2004, en hausse de 6% à structure comparable.

   A 644 millions d'euros pour le troisième trimestre 2005, soit une marge de 16,6% comparé à 507 millions d'euros pour le troisième trimestre 2004, soit une marge de 13,5%, le résultat brut opérationnel montre une amélioration structurelle en dépit d'une réduction des expéditions de 1,7 million de tonnes par rapport au deuxième trimestre 2005. Cette baisse a été due aux effets saisonniers mais aussi à l'ajustement nécessaire devant la faiblesse de la demande ainsi qu'à la forte augmentation des matières premières et à l'évolution du real brésilien face au dollar. Malgré des prix de vente en fort retrait dans l'industrie générale au cours du troisième trimestre, les prix de vente moyens demeurent plus élevés que les prix moyens de 2004, à l'exception du Brésil où les prix de vente des brames ont chuté fortement.

   Le résultat brut opérationnel des neuf premiers mois s'est élevé à 3 025 millions d'euros comparé à 1 391 millions d'euros pour la même période en 2004, soit des marges de 22,3% et de 12,1% respectivement.

   Le résultat opérationnel pour le troisième trimestre a été de 428 millions d'euros soit une marge de 11,0% comparé à 348 millions d'euros, soit une marge de 9,2% pour le troisième trimestre 2004.

   Le résultat opérationnel des neuf premiers mois s'est élevé à 2 392 millions d'euros comparé à 940 millions d'euros pour la même période en 2004, soit des marges de 17,7% et de 8,2% respectivement.

   Les expéditions ont été de 6 054 milliers de tonnes au troisième trimestre 2005 comparées à 6 031 milliers de tonnes pour la période équivalente de l'année dernière. CST a été consolidée le 1er octobre 2004 et contribue pour 962 milliers de tonnes pour le troisième trimestre de cette année.

   La production d'acier a été  de 6 546 milliers de tonnes (excluant 1 199 milliers tonnes de CST) comparée à 7 482 milliers de tonnes pour le troisième trimestre 2004. Ceci reflète les réductions volontaires destinées à un ajustement rendu nécessaire face à la faiblesse de la demande, ainsi que la fermeture d'un haut-fourneau à Liège (Belgique).

   L'expansion de CST (plus 50%, soit 2,5 millions de tonnes d'aciers plats au carbone) progresse conformément au plan, son coût se trouvant cependant affecté par l'évolution du real brésilien face au dollar.

   Une nouvelle ligne de galvanisation vient d'être mise en exploitation à Mardyck (France) confortant ainsi l'évolution positive du mix produits de l'activité Aciers Plats au Carbone.

Aciers Longs au Carbone

   Le chiffre d'affaires de l'activité Aciers Longs au Carbone a été de 1 758 millions d'euros au troisième trimestre 2005 comparé à 1 644 millions d'euros pour le troisième trimestre 2004 ( 11,3% à structure comparable) et reflète une amélioration par rapport aux premier et deuxième trimestres.

   Le résultat brut opérationnel du troisième trimestre 2005 a été de 380 millions d'euros comparé à 409 millions d'euros pour le troisième trimestre 2004. Toutes les activités européennes, à l'exception du tréfilage ont vu leurs volumes s'améliorer, tandis que l'Amérique latine comme l'Amérique du Nord ont souffert de l'érosion notable des prix à l'exportation, les marges demeurant cependant stables sur les marchés domestiques sud américains.

   Le résultat brut opérationnel des neuf premiers mois s'est élevé à 1 036 millions d'euros comparé à 947 millions d'euros pour la période équivalente de 2004.

   Le résultat opérationnel pour le troisième trimestre a été de 313 millions d'euros soit une marge de 17,8% comparé à 379 millions d'euros, soit une marge de 23,1% pour le troisième trimestre 2004.

   Le résultat opérationnel des neuf premiers mois a atteint 831 millions d'euros, soit une marge de 16,8% comparé à 819 millions d'euros, soit une marge de 17,9% pour la même période l'année dernière.

   Les expéditions du troisième trimestre ont été de 1 798 milliers de tonnes en Europe (excluant les cessions en Espagne) et de 1 178 milliers de tonnes en Amérique latine et du Nord comparées à respectivement 2 126 et 1 149 milliers de tonnes pour la même période en 2004. Les expéditions ont fortement progressé en Europe au cours du mois de septembre.

   La production d'acier a été de 1 426 milliers de tonnes en Europe comparée à une production de 1 859 milliers de tonnes pour le troisième trimestre 2004, la production en Amérique latine s'étant élevée, pour les mêmes périodes, à 1162 et 1219 milliers de tonnes.

   Dans le cadre d'une gestion active du portefeuille et afin de bénéficier des croissances attendues dans le futur, l'activité Produits Longs au Carbone a cédé trois unités de production de ronds à béton et de treillis soudés en Espagne (Azpeita, Lasao et Getafe) puis a procédé à l'acquisition de Huta Warszawa en Pologne afin d'y produire environ 700 000 tonnes de produits destinés à la construction.

Aciers Inoxydables

   Le chiffre d'affaires de l'activité Aciers Inoxydables a atteint 854 millions d'euros comparé à 1 017 millions d'euros pour le troisième trimestre 2004 ( 0,8% à structure comparable).

   Le résultat brut opérationnel de 14 millions d'euros pour le troisième trimestre 2005 se compare à 51 millions d'euros pour la période équivalente en 2004, les conditions de marché ne s'améliorant pas et la baisse des prix des matières premières ainsi que des stocks élevés freinant la croissance apparente.

   Le résultat brut opérationnel des neuf premiers mois de l'année s'est élevé à 165 millions d'euros comparé à 160 millions d'euros pour la période équivalente de 2004.

   Le résultat opérationnel pour le troisième trimestre a été de -9 millions d'euros soit une marge de -1,1% comparé à 8 millions d'euros, soit une marge de 0,8% pour le troisième trimestre 2004.

   Le résultat opérationnel des neuf premiers mois a atteint 50 millions d'euros, soit une marge de 1,8% comparé à 50 millions d'euros, soit une marge de 1,5% pour la même période de l'année dernière.

   Les expéditions du troisième trimestre 2005 ont été de 274 milliers de tonnes, les expéditions du trimestre équivalent en 2004 s'étant élevées à 450 milliers de tonnes, incluant 96 milliers de tonnes expédiées par Industeel.

   La production d'acier a été de 328 milliers de tonnes pour le troisième trimestre 2005, comparée à 483 milliers de tonnes pour le troisième trimestre 2004, cette variation reflétant le transfert de l'activité plaques spéciales vers le secteur « Autres » (116 milliers de tonnes ont été produites par Industeel au troisième trimestre 2004). La nouvelle aciérie de Carinox (1 million de tonnes) devrait démarrer la production avant la fin de l'année.

A3S ( A rcelor S teel S olutions and S ervices )

   Le chiffre d'affaires de A3S s'est élevé à 2 042 millions d'euros au cours du troisième trimestre 2005 contre 1 905 millions d'euros au troisième trimestre 2004, soit une croissance de 9,6% à structure comparable, reflétant une pression sur les prix, notamment en Europe du Sud. Le mois de septembre, avec des stocks très bas, confirme une bonne activité et une reprise des expéditions.

   Le résultat brut opérationnel de 54 millions d'euros (2,6% de marge) au troisième trimestre 2005 traduit une bonne performance dans un environnement très difficile caractérisé par la chute des commandes et se compare à 128 millions d'euros pour le troisième trimestre 2004 (6,7% de marge). Une gestion rigoureuse des besoins en fonds de roulement a permis une forte génération de trésorerie.

   Le résultat brut opérationnel des neuf premiers mois de l'année a été de 230 millions d'euros contre 375 millions d'euros pour les neuf premiers mois de 2004.

   Le résultat opérationnel pour le troisième trimestre a été de 52 millions d'euros soit une marge de 2,5% comparé à 106 millions d'euros, soit une marge de 5,6% pour le troisième trimestre 2004.

   Le résultat opérationnel des neuf premiers mois a atteint 158 millions d'euros, soit une marge de 2,5% comparé à 294 millions d'euros, soit une marge de 5,0% pour la même période l'année dernière.

Chiffre d'affaires, résultat brut opérationnel et résultat opérationnel par secteur

En millions d'euros
3ème trimestre 2004
(3 mois)  3ème trimestre 2005
(3 mois)  
Chiffre d'affaires  Résultat brut op.  %  Résultat op.  %  Chiffre d'affaires  Résultat brut op.  %  Résultat op.  %  
Aciers Plats au Carbone 3 769  507 13,5 348 9,2 3 875  644 16,6 428 11,0
Aciers Longs au Carbone 1 644  409 24,9 379 23,1 1 758  380 21,6 313 17,8
Aciers Inoxydables,
Alliages et Plaques Spéciales  1 017  51 5,0 8 0,8 854 14 1,6 -9 -1,1
A3S 1 905  128 6,7 106 5,6 2 042  54 2,6 52 2,5
Autres 267 7 n.a. -2 n.a. 501 28 n.a. 14 n.a.
Eliminations  -1 450  -4 n.a. -4 n.a. -1 549  2 n.a. 2 n.a.
Total  7 152  1 098  15,4  835  11,7  7 481  1 122  15,0  800  10,7  




En millions d'euros
30 septembre 2004
(9 mois)  30 septembre 2005
(9 mois)  
Chiffre d'affaires  Résultat brut op.  %  Résultat op.  %  Chiffre d'affaires  Résultat brut op.  %  Résultat op.  %  
Aciers Plats au Carbone 11 459  1 391  12,1 940 8,2 13 540  3 025  22,3 2 392  17,7
Aciers Longs au Carbone 4 571  947 20,7 819 17,9 4 944  1 036  21,0 831 16,8
Aciers Inoxydables,
Alliages et Plaques Spéciales  3 418  160 4,7 50 1,5 2 829  165 5,8 50 1,8
A3S 5 902  375 6,4 294 5,0 6 445  230 3,6 158 2,5
Autres 799 4 n.a. -31 n.a. 1 491  48 n.a. 11 n.a.
Eliminations  -4 404  0 n.a. 0 n.a. -4 990  1 n.a. 1 n.a.
Total  21 745  2 877  13,2  2 072  9,5  24 259  4 505  18,6  3 443  14,2  


Environnement économique

   Au cours des neuf premiers mois de 2005, la production mondiale d'acier a augmenté de 6,3% comparée à la même période l'année dernière, croissant davantage que la consommation réelle estimée en moyenne entre 3,5% et 5%. Cela a conduit à une augmentation significative des stocks au cours des six premiers mois de l'année après une offre surcapacitaire à la fin de 2004.

   Pour la première fois depuis une longue période, de nombreux producteurs à l'échelle mondiale à l'exception de l'Asie ont ajusté leurs expéditions et leur production, essayant ainsi de  s'adapter aux stricts besoins du marché. Ce comportement rationnel et mature a entraîné une forte baisse des stocks en Amérique du Nord et en Europe et une stabilisation des prix de vente spot et a donc clairement assaini la situation.

Perspectives

   Dans ce contexte, les commandes de l'activité Aciers Plats au Carbone tendent à s'améliorer et les stocks sont à un niveau normal. Une bonne progression est constatée pour les produits longs au carbone où les stocks sont bas.

   Les importations demeurant stables, la consommation apparente devrait rebondir pour rejoindre la consommation réelle.

   Grâce notamment à l'expansion réussie au Brésil et en Argentine, faisant du Groupe le premier producteur d'Amérique latine et grâce aussi aux progrès notables de la plupart de ses activités européennes, Arcelor confirme que les résultats annuels 2005 reflèteront une très forte performance et une capacité d'adaptation face aux cycles. Arcelor poursuivra son approche active et disciplinée en matière de croissance externe, évaluant des projets spécifiques.

   Arcelor est un acteur de premier plan de l'industrie sidérurgique globale. Avec un chiffre d'affaires de 30 milliards d'euros en 2004, le Groupe est leader sur ses principaux marchés: automobile, construction, électroménager et emballage ainsi que l'industrie générale. Le Groupe - premier producteur d'acier en Europe et en Amérique latine - a pour ambition de poursuivre son expansion internationale afin de profiter du potentiel de croissance des économies émergentes et d'offrir des solutions acier innovantes à ses clients globaux. Arcelor emploie 95 000 personnes dans plus de 60 pays. Le développement durable est au coeur de la stratégie d'Arcelor. L'entreprise a l'ambition d'être une référence en matière de performance économique, de relations sociales et de responsabilité sociétale.

   Ce communiqué comprend certains éléments touchant à l'anticipation des évolutions des marchés et aux perspectives d'Arcelor. Bien que ces déclarations émanent des meilleures estimations de la société à ce jour, les résultats pourront varier en fonction des conditions de marché, d'actions de la compétition, de la demande des consommateurs, des prix de l'acier, des conditions économiques aussi bien que d'autres facteurs.

   L'information financière consolidée d'Arcelor est préparée selon les normes internationales comptables ("IFRS") depuis 2002. Des normes IFRS révisées sont applicables à compter de 2005 dans la perspective de l'échéance fixée par l'Union Européenne. Ces changements n'ont eu aucun impact sur la situation financière consolidée du Groupe des trois premiers trimestres de l'année en cours et ne devraient pas avoir d'effet significatif sur celle du dernier trimestre.

Luxembourg, le 27 octobre 2005

Corporate Communications
Tel.: 352 4792 5000
E-mail: press@arcelor.com

Patrick Seyler: 352 4792 2360
Luc Scheer: 352 4792 4455
Jean Lasar: 352 4792 2359

(Spain)
Ignacio Agreda: 34 94 489 4162
Oscar Fleites: 34 98 512 60 29

(France)
Sandra Luneau: 33 1 41 25 65 04
Investor relations
E-mail: investor.relations@arcelor.com
Martine Hue: 352 4792 2151
00 800 4792 4792 (toll-free, from the EU and Switzerland)
33 1 41 25 9898  


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest