Ce week-end, des équipes de protection civile italienne, française, grecque, portugaise, suédoise et britannique participeront à un exercice de protection civile en vue de simuler les réponses à un tremblement de terre en Sicile. M. Stavros Dimas, membre de la Commission responsable de l’Environnement, assistera à l’exercice, qui exige le déploiement d’équipes de recherche et de sauvetage et d’autres spécialistes en gestion des catastrophes. Il s’agit là du quatrième exercice international sur le terrain organisé dans le cadre du mécanisme de protection civile de l’UE en 2005. Les exercices de ce type permettent aux équipes de protection civile de collaborer plus efficacement en cas de catastrophe réelle.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

M. Stavros Dimas, membre de la Commission chargé de l’Environnement, et responsable du mécanisme de protection civile de l’UE, a fait la déclaration suivante : « L’ouragan Katrina et le tsunami de l’an dernier nous ont appris que des catastrophes naturelles peuvent se produire n’importe où, à tout moment. Les tremblements de terre peuvent quasiment anéantir n’importe quelle communauté en quelques minutes. Tout en nous disant que le pire n’est jamais sûr, nous devons néanmoins nous y préparer. Le mécanisme communautaire coordonne l’assistance des États membres et nous permet d’élaborer ensemble des plans pour faire face à toute éventualité ».

L’exercice, qui durera deux jours, vise à simuler un tremblement de terre atteignant une magnitude de 6,8 sur l’échelle de Richter. Son épicentre a été fixé à Sortino, petit village près de Syracuse. Un tremblement de terre de cette magnitude à cet endroit pourrait provoquer de graves dégâts dans les provinces de Catane, Raguse et Syracuse, et infliger des dommages considérables à l’importante zone industrielle de Priolo.

Un exercice comparable (PO 2005), qui simulait une inondation, a eu lieu au mois d’octobre, à Bologne, en Italie. Des équipes de protection civile autrichienne, belge, française, allemande, grecque, hongroise, italienne, portugaise, slovaque et espagnole y ont participé. Deux autres exercices ont eu lieu en 2005, en France et en Pologne.

Le mécanisme de protection civile de l’UE vient d’être activé cette semaine, à la demande du Pakistan. Le mécanisme coordonne actuellement les offres des États membres répondant aux demandes d’abris, d’eau et de nourriture exprimées par le Pakistan.

Au cours de l’été 2005, le mécanisme de protection civile de l’UE est intervenu dans des régions de Roumanie et de Bulgarie frappées par des inondations et au Portugal, dans la lutte contre des incendies de forêts. Il a coordonné l’assistance de l’Union européenne aux États-Unis après le passage de l’ouragan Katrina. Au début de l’année, il a permis d’envoyer des hôpitaux de campagne, des équipes de recherche et de sauvetage, ainsi que des médecins légistes en Asie du sud-est, frappée par le tsunami.

Après le tsunami, la Commission a proposé la création de capacités de réponse rapide intégrées de l’UE pour renforcer la préparation européenne en cas de catastrophe de ce genre. La Commission a proposé la création d’unités autonomes rapidement déployables dans les États membres, qui seraient prêtes à répondre à toutes sortes de catastrophes.

Le mécanisme de protection civile de l’UE

Le mécanisme de protection civile de l’UE a été créé en 2001. Il coordonne l’assistance de trente pays d’Europe[1] aux pays victimes de catastrophes. Ce mécanisme est axé sur la prévention. Dans le cadre de ce mécanisme, on imagine toutes sortes de scénarios et on organise régulièrement des exercices sur le terrain internationaux pour améliorer l’interopérabilité des ressources fournies par les États membres.

Pour plus d’informations, voir MEMO/05/306
ou le site suivant :

http://europa.eu.int/comm/environment/civil/index.htm

--------------------------------------------------------------------------------

[1] Les vingt-cinq États membres de l’UE, plus la Bulgarie, la Roumanie, l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège.


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest