Au cours de son exercice 2004 – 2005 clos le 30 juin, le Groupe Bonduelle a réalisé un chiffre d’affaires de 1 426 millions d’euros  en hausse de 2,3% par rapport à l’exercice 2003 – 2004. A périmètre et changes constants, la progression est de 0,3%. Le résultat d’exploitation conforme aux prévisions  malgré un contexte économique difficile, atteint 70 millions d’euros, contre 73,4 millions lors du précédent exercice. Il s’établit à 4,9% du chiffre d’affaires.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values



Chiffre d’affaires

L’activité stratégique des légumes frais élaborés – salades vertes en sachet et salades traiteur – a continué de contribuer fortement à cette croissance en progressant de 17,7% (+9,7% à périmètre constant). Elle représente 27,5% du chiffre d’affaires global du Groupe contre 23,9% lors du précèdent exercice et devient pour la première fois dans l’histoire de l’entreprise sa deuxième activité. L’activité de légumes en conserve qui représente 48,3% de l’activité globale (contre 49,6% en 2003 – 2004), a été affectée par la morosité de la consommation en France, en Allemagne et aux Pays Bas, mais à contrario elle a bénéficié d’une forte progression dans les pays d’Europe Centrale et Orientale. L’activité de légumes surgelés recule de 6% et représente 24,2% du chiffre d’affaires (contre 26,4%) ; elle a été affectée à la fois par le recul de l’activité de sous-traitance en Espagne et par les baisses de prix des marchés d’Europe de l’Ouest.



Rentabilité

Le résultat d’exploitation a bénéficié de coûts de production favorables et des effets de l’optimisation industrielle mise en œuvre depuis 2 ans.

Après la fermeture, en 2003 – 2004,  des ateliers de production de Machecoul (Loire-Atlantique), Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne) et Rosières (Somme), l’exercice 2004 -2005 a été mis à profit pour optimiser les ensembles industriels en Allemagne (restructuration des usines de Reutlingen et de Wanzleben), en Hongrie (investissements importants à Bekescsaba) et en Italie (fermeture de l’usine de Peschiera).

Dans le Sud – Ouest de la France, le Groupe Bonduelle a été à l’initiative, en mars dernier, de la création de Soléal, une société commune constituée avec ses trois partenaires historiques, les principales coopératives de la zone : le Groupe Euralis, Maïsadour et Vivadour. Soléal qui termine avec succès sa première campagne de récolte, a pour objectif de pérenniser et de développer la filière légumes dans le Sud – Ouest face à une concurrence internationale qui s’intensifie. La fermeture de l’usine de Haut-Mauco (Landes) s’inscrit dans le cadre de cette réorganisation agro-industrielle.

Par contre, si le résultat d’exploitation traduit une consommation atone, il a été également pénalisé par des effets de change défavorables, des amortissements en forte augmentation (+ 4,7 millions), des coûts générés par le repositionnement en Allemagne des gammes de produits frais transférés avec succès à la marque Bonduelle.



Le résultat financier se traduit par une charge financière de 9,3 millions d’euros contre 10 millions lors du précédent exercice, profitant ainsi du niveau historiquement bas des taux d’intérêt malgré un endettement moyen en légère augmentation.

Quant au résultat net part du Groupe, il s’établit à 33,1 millions d’euros après prise en compte d’un impôt sur les bénéfices de 23 millions et d’une dotation aux amortissements des écarts d’acquisition de 6,2 millions contre 5,4 millions en 2003 – 2004.

La marge brute d’autofinancement s’élève à 81,3 millions d’euros soit 7,5% du chiffre d’affaires contre 73,5 millions (5,3%) l’année précédente.



Perspectives

Le climat actuel de la consommation dans les pays de l’Europe de l’Ouest, les conséquences de la loi Dutreil en France ainsi que la volatilité des cours des matières premières et de l’énergie affectent la visibilité de l’entreprise à court terme.

Mais, il n’en demeure pas moins que les fondamentaux du Groupe Bonduelle sont très sains et solides à commencer par son territoire – produit, le légume, plus porteur que jamais dans la prise de conscience généralisée du risque de santé publique lié à la nutrition.

D’autre part, le positionnement du Groupe sur différentes technologies de transformation du légume (conserve, surgelé, frais élaboré), sa stratégie d’innovation tant en produits (cake de légume, mignardises de salades, soupes, conserves de légumes cuisinés en briques Tetra Recart™) qu’en process (légumes surgelés « Vapeur »), sa présence dans tous les circuits de distribution à ses marques ou aux marques des distributeurs ainsi que la répartition géographique de ses outils industriels et de ses filiales commerciales, lui donnent tous les atouts pour renouer avec la croissance et conforter sa rentabilité dans le futur.

Comptes consolidés-----------------|-2003 - 2004-|-2004 - 2005-
(en millions d’euros)--------------|-------------|-------------
Chiffre d’affaires-----------------|----1 393----|-----1 426---
Résultat d’exploitation------------|-------73,4--|--------70,0-
Résultat net part du Groupe--------|-------38,3--|--------33,1-
Résultat net avant amortissement
des écarts d’acquisition-----------|-------43,7--|--------39,3-

  
Contact presse

Catherine Richard – RP carrées

Tel : 03 28 52 00 50 / 06 09 25 14 61

E-mail: catherine.richard@rp-carrees.com



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest