Une marge opérationnelle stable



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values
Des positions renforcées

 Dans un contexte économique très inégal selon les zones géographiques, la politique active de croissance externe du Groupe SEB a permis une progression des ventes de 3,3%. La marge opérationnelle est stable à 67 M€.
 A 51 M€, le résultat d’exploitation est en croissance de 35% : les actions de compétitivité industrielles ont été poursuivies. Le résultat net s’établit pour sa part à 24 M€.
 Après les acquisitions réalisées au 1er semestre, la dette nette au 30 juin 2005 s’élève à 440 M€. Le ratio d’endettement s’établit ainsi à 0,6, confirmant le bon équilibre financier du Groupe.

En millions d’euros 1er sem. 2004
IFRS 1er sem. 2005
IFRS Variation
(% calculés sur chiffres exacts)
Ventes 971 1 003 + 3,3
Marge opérationnelle 67 67 + 0,4
Résultat d’exploitation 38 51 + 35,0
Résultat net 25 24 - 6,3

« Le climat économique général instable et contrasté qui prévaut depuis deux ans ainsi que les changements structurels de notre métier nous confirment dans notre politique d’expansion internationale, d’acquisitions ciblées et d’adaptation permanente. C’est en conjuguant les trois que nous consoliderons durablement nos positions sur le marché et nos performances. »

Thierry de La Tour d’Artaise, Président Directeur Général

 Marge opérationnelle stable

Les ventes ont progressé de 3,3% au 1er semestre 2005, avec une activité très hétérogène : en recul en Europe où la consommation demeure molle, en redressement en Amérique du Nord et en forte hausse en Amérique du Sud ainsi que dans les autres pays du monde, qui constituent de réels relais de croissance. Dans ce contexte, les ventes à périmètre et taux de change constants sont en baisse de 2%, tandis que l’intégration des acquisitions (All-Clad sur 6 mois, Lagostina sur 2 mois et Panex sur 1 mois) contribue pour 47 M€ au chiffre d’affaires consolidé.

A 67 M€, la marge opérationnelle est stable. Dans un contexte de forte pression sur les prix, elle reflète l’impact positif des acquisitions ainsi que les efforts constants du Groupe à défendre sa compétitivité en s’appuyant sur une efficacité industrielle accrue et sur une gestion rigoureuse en matière d’achats et de frais.

 Résultat d’exploitation : +35%, non extrapolable sur l’année
Résultat net : - 6%.

Au 1er semestre, le Groupe a redimensionné son site de production de fers en Allemagne, opération qui impacte le résultat d’exploitation de 11 M€, contre des charges de restructuration de 20 M€ au 1er semestre 2004. Il poursuivra l’adaptation de son dispositif industriel, afin d’inscrire sa compétitivité dans le long terme.  

A 24 M€, le résultat net est en retrait de 6%. Cette baisse est due à des frais financiers plus élevés qu’au 1er semestre 2004 du fait des acquisitions ainsi qu’à une charge d’impôt supérieure à celle de l’année passée, comme prévu.

 Une structure financière saine

A fin juin 2005, la dette financière s’élève à 440 M€, à comparer à 330 M€ au 31 décembre. Cette augmentation est liée aux opérations de croissance externe réalisées au cours des 6 derniers mois et à l’internationalisation accrue de notre activité. Parallèlement, les capitaux propres, à 709 M€, atteignent à fin juin un niveau historiquement élevé.
Ainsi, le ratio d’endettement s’établit à 0,6 contre 0,5 au 31 décembre 2004.

 Perspectives

La persistance vraisemblable d’un environnement conjoncturel et concurrentiel difficile en Europe nous incite évidemment à la prudence pour les mois à venir. Toutefois, un programme étoffé de lancements de nouveaux produits -notamment en haut de gamme-, l’essor rapide enregistré à l’international, notre adaptation industrielle permanente ainsi que la contribution des acquisitions nous permettent d’être confiants dans la capacité du Groupe à  réaliser ses objectifs 2005 : croissance des ventes à parités constantes et légère amélioration de la marge opérationnelle.

Compte de résultat consolidé au 30 juin

En millions d’euros 1er sem. 2004 1er sem 2005
IFRS IFRS
Produits des activités ordinaires 971 1 003
Frais opérationnels (904) (936)
Marge opérationnelle 67 67
Intéressement / participation (9) (10)
Autres produits et charges d’exploitation (20) (6)
Résultat d’exploitation 38 51
Résultat financier (5) (10)
Résultat des entreprises intégrées                                - (1)
Résultat avant impôt 33 40
Impôt sur les résultats (7) (16)
Résultat part des minoritaires (1) -
Résultat net part du Groupe 25 24

Bilan consolidé au 30 juin

ACTIF 30 juin 2004 30 juin 2005
En millions d’euros IFRS IFRS
Ecarts d’acquisition 29 168
Autres immobilisations incorporelles 74 222
Immobilisations corporelles 348 374
Participations 4 2
Autres actifs financiers non courants 3 6
Impôts différés 91 81
Autres actifs non courants 7 2
Actifs non courants 556 855
Valeurs d'exploitation 443 569
Clients 389 399
Autres créances 48 61
Impôt exigible 16 14
Disponibilités et valeurs mobilières 49 37
Actifs courants 945 1 080
TOTAL ACTIF 1 501 1 935


PASSIF 30 juin 2004 30 juin 2005
En millions d’euros IFRS IFRS
Capital 51 51
Réserves consolidées 596 726
Actions propres (56) (69)
Capitaux propres part Groupe 592 708
Intérêts minoritaires 5 1
Capitaux propres de l’ensemble consolidé 597 709

Impôts différés 21 96
Autres provisions non courantes 115 100
Provisions pour restructurations non courantes 11 11
Dettes financières non courantes 25 112
Autres passifs non courants 6 1
Passifs non courants 178 320

Autres provisions courantes 33 39
Provisions pour restructurations courantes 15 17
Dettes financières courantes 219 366
Fournisseurs 265 299
Autres passifs courants 164 164
Impôt exigible 30 21
Passifs courants 726 906
TOTAL PASSIF 1 501 1 935

Le rapport semestriel sera disponible début octobre
Publication du communiqué des ventes des 9 premiers mois de l’année : 13 octobre



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest