Appeler les branches professionnelles à négocier les salaires c’est bien. Prendre ses responsabilités, c’est mieux.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Monsieur Jean-Louis Borloo a pris devant l’Assemblée Nationale l’engagement de réunir la Commission Nationale de la Négociation Collective pour relancer les négociations salariales dans les branches.

Or, c’est une réunion de la sous-commission qui est convoquée pour le 18 mars avec un caractère strictement technique et sans aucun représentant du gouvernement et du Ministère.

Les exigences profondes qui montent du pays méritent autre chose que des pas de deux de la part du gouvernement.

La Cgt exige que le Premier Ministre et le gouvernement s’impliquent sans délais pour obtenir du Medef et des employeurs des négociations immédiates avec les organisations syndicales. Le gouvernement partout où il est employeur doit s’appliquer à lui-même cette exigence.

Le gouvernement a les moyens politiques et économiques d’obtenir des employeurs une politique de revalorisation des salaires et des classifications.

Il doit les employer.


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest