Il n’y aura plus d’interrogations concernant les risques liés à la conservation d’une crème de beauté, d’un écran solaire ou d’un shampoing. À partir d’aujourd’hui, les produits cosmétiques d’une stabilité de plus de 30 mois devront porter mention de la période pendant laquelle le produit peut être utilisé après ouverture. L’objectif de cette initiative est de mieux informer les consommateurs, étant donné que certains produits cosmétiques peuvent s’altérer après ouverture et présenter un risque pour l'utilisateur. Cette information figurera sur les produits au moyen d'un pictogramme représentant un pot de crème de beauté ouvert, suivi de la période d’utilisation après ouverture. En outre, à partir d’aujourd’hui, l’étiquetage de 26 substances utilisées en tant que parfum ou additif aromatique dans les produits cosmétiques sera obligatoire étant donné que ces substances peuvent être allergéniques. Jusqu’à présent, celles-ci étaient seulement mentionnées dans la liste des ingrédients des produits cosmétiques sous le titre « parfum » ou « arôme ». Cette nouvelle exigence en matière d’étiquetage permettra aux consommateurs d’identifier les substances auxquelles ils sont allergiques.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Günter Verheugen, vice-président de la Commission commente: “Cette initiative est bénéfique à la fois aux consommateurs et à l’industrie. Les consommateurs obtiennent des informations claires sur le produit qu’ils achètent et utilisent. L’industrie cosmétique de l’UE tire quant à elle profit de règles cohérentes car le nouvel étiquetage est appliqué uniformément dans le marché intérieur.”

Jusqu’à présent, il n’y avait aucune indication sur la période limite d’utilisation pour les produits d’une stabilité supérieure à 30 mois. (La stabilité minimale n’était indiquée que pour les produits dont la durée de vie était inférieure à 30 mois).

Grâce à ce nouveau pictogramme, le consommateur sera informé - dans les cas où il existe un risque pour le consommateur - de la période durant laquelle le produit peut être conservé après ouverture.

Cette nouvelle obligation d’étiquetage résulte de la directive adoptée en février 2003 par le Parlement européen et le Conseil modifiant la législation sur les produits cosmétiques (see IP/03/55).

Afin de garantir une interprétation uniforme de cette nouvelle obligation, la Commission européenne a élaboré un guide (http://pharmacos.eudra.org/F3/home.html) en coopération avec des représentants des États membres, des organisations de protection des consommateurs et le l’industrie cosmétique.

La décision d’adopter un pictogramme commun a été prise pour permettre une identification rapide et éviter les complications d’une explication textuelle (traduction obligatoire et manque de place sur l'emballage, qui est souvent de taille très réduite). Il a également décidé que la lettre « M » pouvait être utilisée lorsque la durée de stabilité est indiquée en mois.

Cette mesure ne s’applique pas aux produits mis sur le marché avant le 11 mars 2005. En outre, cet étiquetage ne figurera pas sur les produits non altérables qui ne présentent pas de risque pour le consommateur. Les produits conditionnés dans un emballage scellé non ouvrable (vaporisateur) ou les produits à usage unique sont également exclus.


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest