Poursuite de l'amélioration des fondamentaux



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Rémy Cointreau affiche une croissance organique, à données comparables, de 1,5 % de son chiffre d'affaires et de 3,1% de son résultat opérationnel pour l'année fiscale 2003/04, malgré le contexte mondial difficile qui a prévalu lors du premier trimestre de l'exercice.
L'effet change (- 41,6 millions €) et les modifications de périmètre (- 5,2 millions €) font ressortir le résultat opérationnel à 173,5 millions €, pour un chiffre d'affaires de 888,3 millions €.

Le groupe a poursuivi l'amélioration de sa marge brute, notamment grâce à l'impact positif des hausses de prix, accéléré l'optimisation de sa structure de coûts et accru significativement ses investissements marketing. Rémy Cointreau maintient ainsi le cap stratégique qu'il s'est fixé pour soutenir sa croissance future et améliorer durablement sa rentabilité.

Un dividende de 1 € sera proposé au vote des actionnaires lors de l’assemblée générale du 7 septembre 2004.

Chiffres clés 2003-2004  
(millions €) 2004   2003
publié  

Chiffre d'affaires 888,3   1 000,2  
Résultat opérationnel 173,5   213,8  
Marge opérationnelle 19,5 %   21,4 %  
Résultat net courant 74,2   102,9  
Résultat net (part du groupe) 76,3   101,5  
Résultat net par action (€) 1,72   2,30  
Nombre d'actions (millions) 44,27   44,07  


Variations de périmètre au 31 mars 2004:
cession de la société de distribution de vins aux Pays-Bas
cession de l'activité du rhum St James
sortie de l'activité de vins en Australie.

La marge opérationnelle de 19,5 %, tient compte d'un accroissement de 5,1 % des investissements marketing à données comparables.

Répartition du résultat opérationnel :
(millions €) 2004   marge %   2003  

Cognac 114,3   36,0   149,3  
Liqueurs 49,3   30,6   50,4  
Spiritueux 53,9   29,3   61,5  
Champagne & vins 15,3   12,1   17,2  
Marques partenaires 15,4   15,4   20,9  
Total activités 248,2   27,9   299,3  
Frais de distribution & centraux (74,6)   -   (85,5)
  
Résultat opérationnel 173,5   19,5   213,8  


Cognac
La conjoncture défavorable du printemps 2003 avait entraîné une baisse de 22,8 % du chiffre d'affaires au premier trimestre. Rémy Martin a retrouvé une croissance organique de 7,1 % sur les trois derniers trimestres. La contribution au résultat consolidé s’établit à 114,3 millions €, en raison du fort impact dollar (- 29,7 millions €) et de l'augmentation des investissements marketing (28,3 % de la marge brute). La marge opérationnelle demeure élevée à 36 %.
La dynamique de la marque est particulièrement notable en Chine. Le marché américain est toujours très solide, après avoir bien absorbé les hausses de prix du printemps 2003. L’Europe - à l'exception notable du Royaume-Uni - reste morose.

Liqueurs
Le redémarrage de l'activité au second semestre s'est traduit par une croissance organique de 7,2 %, qui contraste avec la tendance observée au premier semestre. La dynamique de Cointreau est forte aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Passoa poursuit sa croissance en volume (+ 7,3 %).
La contribution au résultat de la division s'élève à 49,3 millions €, avec une marge opérationnelle en progression, à 30,6%. Les investissements marketing représentent 44,3 % de la marge brute.

Spiritueux
Bols Vodka retrouve, après les hausses de prix du début d'exercice, un niveau d'activité solide et profitable, soutenant la progression du chiffre d'affaires des spiritueux (+ 4,8 % à données comparables). Le groupe a maintenu un niveau d’investissements marketing de 36,4 % de la marge brute.
La contribution de la division au résultat opérationnel se monte à 53,9 millions €, en léger retrait compte tenu d'un impact de change défavorable de la devise polonaise. La marge opérationnelle ressort à 29,3 %.

Champagne
Le chiffre d'affaires atteint 125,8 millions €, en croissance de 1,4 % à cours de change constant. Piper-Heidsieck et Charles Heidsieck progressent de 3,4 %, par le développement de leurs ventes à l'international, alors que le marché français s'est avéré décevant. Le résultat opérationnel est en hausse de 10, 4 % à données comparables. Le résultat publié tient compte d'un impact de change de 3,8 millions €. La marge opérationnelle ressort à 12,1 % dans un contexte d'investissements marketing soutenus (39,7 % de la marge brute).

Marques partenaires
La cession de la société de distribution de vins aux Pays-Bas et l'effet change ont pesé sur le résultat opérationnel de l'activité qui comprend essentiellement la distribution de The Famous Grouse et The Macallan, ainsi que des vins Antinori aux Etats-Unis. A données comparables, la marge reste stable à 15,4 %.

La marge brute progresse de 55,9 % à 56,6 % sous l'effet combiné de l'amélioration du mix, des hausses de prix et de l'optimisation des coûts de production.

La baisse des frais de distribution et centraux reflète la poursuite des actions de réduction de coûts mises en place par le Groupe.

Le résultat opérationnel croît de 3,1 % à données comparables. L'impact de change défavorable (- 41,6 millions €) et celui des modifications de périmètre (- 5,2 millions €) expliquent la baisse du résultat publié.

La marge opérationnelle d’ensemble s'établit à 19,5 % avec des investissements marketing en augmentation (34,9 % de la marge brute contre 32,9 % l'année précédente).

Consolidation des coopératives de vieillissement de stocks de cognac
Prenant en compte la Loi sur la Sécurité Financière du 1er août 2003, Rémy Cointreau consolide désormais, en tant qu'entités "ad-hoc", les coopératives de stockage et de vieillissement d'eaux-de-vie de cognac, et ce dès l'exercice 2003 - 2004. Cette consolidation a un impact sur les stocks, la charge financière et la dette du Groupe.

L'amélioration du résultat financier à (64,1) millions € est donc atténuée par l'impact de cette consolidation, 3,9 millions €. Avant consolidation, le résultat financier du Groupe diminuait de 9,7 % sous l'effet conjugué de la forte baisse de la dette moyenne et du refinancement intervenu en juin 2003.

Le résultat net courant est de 74,2 millions € (soit 1,68€ par action), la diminution de la charge d'impôts (- 24,2 %) ne compensant pas l'effet change.

Le résultat exceptionnel de 2,1 millions € représente le solde des plus-values de cession (Rhum St James et distribution de vins aux Pays-Bas), des coûts exceptionnels de réorganisation des sites de production, ainsi que des charges relatives au refinancement (juin 2003) et à la liquidation de l'Equity Swap (mars 2004).

Le résultat net part du groupe s'élève à 76,3 millions €, soit 1,72 € par action.

La dette financière était, hors consolidation des coopératives, de 760,5 millions € en diminution de 12,1 % (-104,9 millions €) par rapport à l'exercice précédent. Après prise en compte de cette intégration, elle s’élève à 876 millions €.

Les capitaux propres du Groupe, à 1 111,1 millions €, progressent de 24,7 millions €.



Perspectives 2004-2005

Pour accélérer sa croissance organique et améliorer durablement sa rentabilité, Rémy Cointreau poursuit sa stratégie, qui s'articule autour de :

l'amélioration de la valeur par le renforcement de ses marques clés et leur montée en gamme, l'augmentation des prix, des investissements marketings accrus et une politique d'innovation agressive ;
l'accélération du rythme de croissance sur les marchés prioritaires et des gains de parts de marché grâce à la dynamique et à la puissance de ses réseaux de distribution ;
l'amélioration de la rentabilité par l'évolution et l'adaptation des structures, l'optimisation des compétences et des coûts, ainsi que la réduction de la dette (baisse du coût moyen des ressources et poursuite de cession d'actifs non stratégiques).
Dominique Hériard Dubreuil, Président du directoire, déclare : "Rémy Cointreau a su réagir en maintenant ses priorités sur le développement des marques tout en poursuivant l'optimisation de sa structure de coûts. Le démarrage de cet exercice est bon, avec une croissance des ventes à deux chiffres. Les nombreuses initiatives marketing que nous prenons renforcent notre détermination. A données comparables, nous prévoyons une croissance organique du résultat opérationnel à deux chiffres".



Contacts :
Analystes : Hervé Dumesny 01-44-13-45-50
Presse : Joëlle Jézéquel 01-44-13-45-


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest