Cette célèbre maxime boursière pourrait cette fois ci être inversée. Une rumeur de cession de 5% des parts du géant italien Eni, par l'Etat italien, a suffit à faire baisser le titre.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

  Comme toute rumeur, elle tient son fondement d'un fait : l'annonce du gouvernement italien au mois de décembre d'une cession de 5% d'Eni.

  Dans ce cas, la maxime "Vendez la rumeur et achetez la nouvelle serait plus appropriée".


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest