Pour le premier semestre de son exercice 2003 – 2004, dans un contexte économique défavorable, le Groupe Bonduelle a réalisé un chiffre d’affaires de 674 millions d’euros en progression de 7,1% (+3,6% à taux de change et périmètre constants). Cette progression est notamment liée à l’intégration exemplaire de la société Caugant spécialisée dans les salades traiteur ; acquise il y a un an, elle a notamment contribué à la forte croissance des activités en légumes frais élaborés. A 4,8% du chiffre d’affaires, contre 5,4% pour la même période de l’exercice précèdent, le résultat d’exploitation est conforme aux prévisions.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Chiffre d’affaires :
La croissance du chiffre d’affaires est ralentie par la diminution des activités de sous-traitance. Hors sous-traitance et à taux de change constants la croissance du chiffre d’affaires aurait été de 9%. Le chiffre d’affaires semestriel a également été pénalisé par le retard dans l’intégration de la société Vita, leader allemand de la salade verte en sachet avec 25% de parts de marché et un chiffre d’affaires de près de 70 millions d’euros en 2003 ; l’autorisation des autorités allemandes de la concurrence n’a en effet été obtenue qu’à la fin de l’année 2003.
Prenant en compte ces éléments, la prévision de chiffre d’affaires pour l’exercice 2003 - 2004 s’établit à 1 409 millions d’euros.

Rentabilité :
Le résultat d’exploitation de 32,5 millions d’euros intègre des charges non récurrentes :
- une mauvaise campagne de production durant l’été dernier marqué par la canicule et la sécheresse ;
- des coûts de réorganisation industrielle à Machecoul (Loire Atlantique), Villeneuve-sur-Lot (Lot et Garonne), Rosières (Somme) et Békéscsaba (Hongrie) ;
- le démarrage en octobre 2003 de l’usine de salades en sachets située à Straelen (Rhénanie-Westphalie) ;
- la construction d’une conserverie dans le sud-ouest de la Russie près de Krasnodar, qui sera opérationnelle fin mai ;
- des coûts de lancements réussis : emballage Tetra Recart en Italie en grand public et sachet souple en restauration hors foyer en France, deux innovations majeures bien accueillies tant par les distributeurs que par les consommateurs et les utilisateurs en restauration professionnelle.

Toutefois, le résultat d’exploitation de l’exercice 2003 - 2004 devrait, comme prévu, être supérieur à 5% du chiffre d’affaires.

Le résultat net part du Groupe du premier semestre s’établit à 15,4 millions d’euros, après prise en compte d’un impôt de 8,9 millions d’euros et d’une dotation aux écarts d’acquisition pour 2,2 millions d’euros.

Nouvelle Europe, nouvelle organisation :
Présent en Europe Centrale depuis le début des années 90 tant sur le plan commercial qu’industriel, le Groupe Bonduelle adapte et optimise son organisation en suivant l’évolution de l’Union Européenne qui intègre le 1er mai : la Hongrie, la Pologne, les Pays Baltes, la Slovaquie, la Tchéquie et la Slovénie. Cette nouvelle Europe permettra l’émergence de nouveaux flux grâce à la disparition des barrières douanières. Avec son dispositif agro-industriel et commercial performant et unique en Europe Centrale, le Groupe Bonduelle est parfaitement adapté pour consolider sa position d’acteur majeur de ce nouveau grand marché de 500 millions d’habitants.
Les filiales d’Europe de l’Ouest verront à partir du 1er juillet 2004 leur périmètre géographique élargi à cette nouvelle Europe afin de faire jouer au mieux les synergies industrielles et commerciales.
La filiale Bonduelle Development reste en charge des activités dans le reste du monde, notamment en Europe Orientale avec la future conserverie russe de Krasnodar.


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest