Le Conseil d'Administration de Total Gabon s'est réuni le 25 mars 2004, sous la présidence de Jean Privey et a arrêté les comptes définitifs de l'exercice 2003.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

En 2003, le résultat net de Total Gabon s'est élevé à 195,7 millions de dollars US contre 141,1 millions de dollars US en 2002.

La production des champs opérés par Total Gabon a atteint 38 millions de barils en 2003, en légère hausse par rapport à l'année précédente. La quote-part de production (nette d'impôts pour les Contrats d'exploitation et de partage de production - CEPP) revenant à Total Gabon s'est établie à 26,6 millions de barils, en baisse par rapport à 2002. Cette baisse s'explique par l'importance prise, depuis le début de 2003, par les CEPP pour lesquels les impôts sont versés en nature.

Le chiffre d'affaires s'est élevé à 768,6 millions de dollars US, en augmentation de 95,2 millions de dollars US par rapport à 2002, soit + 14%. Cette hausse provient d'une très légère diminution des quantités vendues, plus que compensée par une forte appréciation du prix de vente moyen des bruts commercialisés par Total Gabon (27,37 USD/bbl en moyenne sur l'année 2003 contre 23,69 USD/bbl en 2002). Les charges d'exploitation sont en hausse de plus de 22 % en 2003 s'inscrivant à 603 millions de dollars US, avec la poursuite d'une activité importante influant sur les services extérieurs et autres achats, d'un programme encore soutenu de gros entretien, et du fait d'un fort effet parité dû à la dégradation du cours du dollar US par rapport aux devises euro et franc CFA, qui sont les devises d'origine de la majorité de nos coûts.

Les investissements pétroliers se sont élevés à 146,2 millions de dollars US en 2003 contre 84,4 millions de dollars US en 2002, et ont concerné :

pour l'activité opérée, des études de réservoir et de développement notamment sur les champs d'Anguille, Baudroie et Gonelle, la fin des forages sur Tchengué (TCN3) et Gonelle (GNM17), les forages sur Anguille (AGM 52), Atora (ATO5 et ATO6), Baliste (BSM 13) et Gonelle (GENM7), ainsi que trois reprises de puits sur Anguille, et des projets à objectifs environnementaux (réduction de rejets d'hydrocarbures et de gaz à effet de serre).

pour l'activité non opérée la poursuite du programme de travaux sur Rabi (phase III) avec 13 puits de développement et le début des travaux liés à la compression de gaz pour ré-injection.

PRINCIPALES DONNEES FINANCIERES

(en millions de dollars US) 2003 2002 2001
    
Chiffre d'affaires 768,6 673,4 731,8
Capacité d'autofinancement globale  294,8 214,4 203,7
Investissements pétroliers 146,2 84,4 43,7
    
Résultat net 195,7 141,1 124,5

Le Conseil a décidé de proposer à l'Assemblée Générale des Actionnaires, convoquée le 15 juin 2004, la distribution d'un dividende net de 37 dollars US par action, soit 166,5 millions de dollars US pour l'ensemble des actionnaires.

Ce dividende est payable en euros (ou sa contre-valeur en francs CFA) sur la base du cours du dollar US au jour de l'Assemblée Générale. Il ouvre droit à un crédit d'impôt en France de 0,05 dollar US par action correspondant au montant de la retenue à la source au Gabon.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest