Après l'échec du "Non" en Corse, où la population corse avait refusé cette réforme institutionnelle, il en est de meme pour la Martinique et la Guadeloupe.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

  La Guadeloupe est le leader du "Non" avec 71,84% voix exprimées contre 50,48% pour la Martinique. Cette différence s'explique principalement par la personnalité de Lucette Michaux-Chevry, présidente du Conseil Régional de Guadeloupe qui avait fait campagne pour le "Oui".

  L'objectif de la Réforme était de supprimer les deux conseils (régional et général) pour créer une entité unique qui aurait supervisée la Martinique et la Guadeloupe. Chaque ile aurait disposée de sa propre entité.


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest