Renault F1 Team a inscrit dix points au Grand Prix des États-Unis avec la sixième place de Daniel Ricciardo et la neuvième position de Nico Hülkenberg au terme d’une course passionnante sur le Circuit des Amériques d’Austin.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Daniel a pris un excellent envol pour passer du neuvième au sixième rang avant la fin du deuxième tour en dépassant les deux McLaren et Sebastian Vettel. Après une passe d’armes avec Lando Norris, Daniel a effacé le Britannique pour se hisser dans le top cinq au huitième passage.

L’Australien s’est arrêté au vingt-et-unième tour pour chausser des pneumatiques durs dans le cadre de sa stratégie à un seul arrêt. Daniel a conservé la cinquième place avant qu’Alexander Albon ne le reprenne à huit tours de l’arrivée. Daniel a toutefois assuré pour contrer le retour de Lando Norris jusqu’au drapeau à damier.

La course de Nico s’est divisée en deux parties. Après avoir perdu deux positions au départ pour chuter au treizième rang, l’Allemand a fait le dos rond lors d’un premier relais difficile en pneus durs. Basculant sur deux arrêts, il a passé les médiums au vingt-septième tour, puis les tendres au trente neuvième pour que son troisième relais de quatorze tours lui permette de mettre la pression sur les concurrents devant lui. Cette stratégie a porté ses fruits puisqu’il a dépassé Pierre Gasly au cinquante-troisième passage, puis Sergio Perez une boucle plus tard pour s’emparer de la neuvième place.

Nico Hülkenberg – Départ : 11e – Arrivée : 9e

Je suis vraiment content de prendre deux points, surtout après avoir cédé du terrain au départ. C’était un peu une course en deux temps. La première partie n’était pas géniale puisque nous avons perdu des places dans les deux premiers virages du premier tour avec certaines voitures revenant en piste juste devant moi. Cela a rendu les choses difficiles, mais la seconde moitié était très amusante. Nous sommes passés sur une stratégie à deux arrêts, peut-être un ou deux tours trop tard mais c’était ma décision, et nous avons pu commencer à rattraper les autres. Nous avons eu un bon rythme et de belles batailles, donc nous pouvons être ravis de ces deux points aujourd’hui.

Daniel Ricciardo – Départ : 9e – Arrivée : 6e

Nous avons connu beaucoup de courses amusantes cette année et celle-ci était assurément l’une des meilleures d’entre elles ! Notre plan était une stratégie à un seul arrêt et l’on s’attendait à voir ceux sur deux arrêts se rapprocher sur la fin. Cela a apporté un peu de nervosité, mais nous avons atteints notre objectif en battant les deux McLaren et c’est vraiment plaisant. C’était une bonne course où nous avons affiché un rythme solide. J’ai bien aimé la bataille avec Lando [Norris] quand je l’ai dépassé et qu’il a répliqué plusieurs fois dans les premiers tours, puis lorsqu’il m’a mis un peu sous pression dans le final. Nous avons conservé notre sixième place et cela offre de gros points à l’équipe puisque Nico est aussi présent dans le top dix.

Cyril Abiteboul, Team Principal :

Avant tout il faut reconnaître que ce fut une fois encore une belle course dans notre groupe, avec des options stratégiques très ouvertes et passionnantes à vivre pour tous. Je crois que les pilotes se sont fait plaisir et toute l’équipe a vibré avec eux. Daniel a fait un très bon départ et a été un des rares pilotes qui a réussi à faire fonctionner une stratégie à un arrêt. Lorsque Norris s’est arrêté, nous avons décidé d’être agressifs et de ne pas nous arrêter pour tenter de battre les deux McLaren ce qui a fonctionné. Du côté de Nico la stratégie pré-course était également à un arrêt mais nous avons réussi à la convertir à temps et Nico ne s’est pas laissé abattre lorsqu’il a glissé dans le classement et a pu reprendre des places grâce à ses soft sur la fin de course grâce à une gestion intelligente de l’essence en début de course.

Nous avons assisté aujourd’hui à un beau spectacle, la Formule 1 que nous aimons voir, celle qui se fait sur la piste, et nous rentrons satisfaits de notre campagne américaine avec une jolie moisson de points sur ces deux dernières courses. Je tiens aussi à féliciter Lewis Hamilton pour son 6ème titre. Il est particulièrement inspirant de voir comme lui et son équipe parviennent à donner une apparence de facilité alors que ce sport est tellement exigeant pour tous ses participants.

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest