Les Européens ont le sens de l'épargne, les bas de laine bien remplis : environ 1 700€ par personne, en moyenne.  C'est en tout cas ce que montre un récent rapport de la Banque Centrale Européenne : en zone euro près de 600 milliards d'euros en liquide seraient simplement thésaurisés, stockés par les particluiers.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Dans ce contexte pourquoi ne pas générer de revenus liés à son épargne ?

Pour les Français, le choix de la stratégie d'épargne est partagé. 42% d'entre eux pensent  qu'il vaut mieux mettre de côté et épargner par précaution et 55% préfèrent un placement « qui rapporte peu mais est peu risqué » d'après une étude menée par le Cercle des Epargnants et Ipsos en mars 2019*.

Le caractère et les objectifs de chacun sont determinants quand il s'agit d'adopter une stratégie d'épargne. Êtes-vous plutôt prudent ou audacieux ? Réfléchi ou impulsif ? Votre caractère dessine en partie votre profil d'investisseur, mais votre objectif d'épargne influe également sur vos décisions.

Sarah Zamoun, responsable Distingo, détaille les bonnes pratiques pour choisir son placement financier en fonction des objectifs poursuivis par chacun.

Connaitre les différents supports de placement, un prérequis pour identifier ceux qui correspondent à vos objectifs

Concrètement, il existe de nombreuses possibilités de placer son argent, à des degrés divers de risque et de rentabilité :

L'épargne réglementée : livret A, livret de développement durable (LDD), plan épargne logement (PEL), compte épargne logement (CEL), livret d'épargne populaire (LEP) ;
L'épargne fiscalisée : super livret, compte à terme (CAT), compte courant rémunéré ;
L'assurance-vie : fonds en euros ou unités de compte ;
Les produits boursiers : obligations, actions, OPCVM... ;
Les fonds de capital investissement : FCPR, FCPI, FIP ;
L'épargne retraite : Perp, Perco, Préfon.
Une fois ce panorama en tête, pour orienter votre choix vers le placement financier qui vous correspond, vous devez définir vos objectifs d'épargne.

1-      Objectif : « je privilégie la disponibilité immédiate, je garde des liquidités à portée de main »

C'est ce que l'on appel de l'épargne de précaution : en contrepartie d'un rendement minimum, il est possible de placer son argent sur des produits avec un niveau de risques minimum et d'y puiser à tout moment sans frais, afin de répondre à des besoins de liquidités.

Dans ce cas de figure, orientez-vous du côté :

Des livrets d'épargne réglementés comme le livret A, le LDD
Une fois le plafond des livrets règlementés atteint, favoriser l'epargne sur un super livret non règlementé avec un rendement compétitif
2-      Objectif : « j'ai un projet à long terme, je n'ai pas besoin d'argent avant l'échéance et je veux un placement sans risque »

Que vous souhaitiez mettre de l'argent de côté pour mener à bien un projet de long terme (les études des enfants, une acquisition immobilière) ou simplement pour préparer votre retraite, vous pouvez choisir un placement financier sécurisé et adapaté. Par exemple :

Le Compte à terme à taux fixe ou variable
L'assurance-vie en fonds en euros,
L'épargne retraite,
L'épargne réglementée (PEL voire CEL, notamment pour servir d'apport personnel lors d'un achat immobilier).
Chaque placement financier de ce type rapporte des intérêts tout en garantissant le capital. Le CAT à taux fixe et l'assurance vie sont les supports les plus interessants. Le rendement est plus évelé que les produits à disponibilité immédiate. Dans le cas du CAT à taux fixe, le taux est connu dès la souscription du contrat. En cas de clôture anticipée du CAT, une pénalité est appliquée, conformément à une grille fournie lors de la souscription du contrat.

Pour l'assurance vie, une fois par an, les intérêts viennent s'ajouter au capital.

On parle ici de rendements peu élevés et sécurisés. Notez que certains placements (Perp, Perco...) permettent de dégager une rente une fois parvenu à la retraite.

3-      Objectif : « je recherche un bon rendement et j'en accepte les risques »

Si votre objectif d'épargne consiste à tirer un bon rendement de votre placement financier, c'est en direction des produits plus risqués qu'il vous faut regarder. Les placements risqués sont adossés à des supports volatiles : actions boursières, obligations, etc. Il existe donc une possibilité que votre capital ne soit pas sauvegardé. C'est une éventualité à prendre en compte.

Vous pouvez opter pour :

Une assurance-vie en unités de compte (ou une assurance-vie multisupport qui combine fonds en euros et placements à risques),
Des produits boursiers,
Des fonds de capital investissement (un type de placement financier particulièrement risqué).
Ce sont là des placements qui impliquent d'avoir de la patience et des connaissances en la matière.

*source : « Les Français, l'épargne et la retraite » (Baromètre 2019)

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest