Ce brevet protègera OSE-127 jusqu'en 2035



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Nantes, le 20 mai 2019, 18 heures - OSE Immunotherapeutics SA (ISIN: FR0012127173; Mnémo: OSE), annonce que l'Office américain des brevets et des marques (USPTO) a octroyé l'accord de délivrance d'un nouveau brevet qui renforce la protection d'OSE-127, antagoniste du récepteur à l'interleukine-7 (IL-7R) et anticorps monoclonal humanisé ciblant le récepteur CD127, la chaîne alpha de l'IL-7R, qui induit un effet antagoniste puissant sur les lymphocytes T effecteurs, responsables de pathologies auto-immunes.

Ce nouveau brevet protègera le produit OSE-127 au moins jusqu'en 2035. L'obtention de ce premier accord de délivrance d'un brevet aux Etats-Unis renforce significativement la protection du produit et devrait permettre de faciliter la délivrance de brevets supplémentaires de la même famille dans d'autres territoires majeurs.  

"Nous sommes très heureux de l'obtention de ce premier accord de délivrance d'un brevet américain qui renforce la propriété intellectuelle d'OSE-127 et confirme le mécanisme d'action innovant et différenciant d'un produit qui cible l'IL-7R et présente des propriétés purement antagonistes. Tout en consolidant son portefeuille mondial de brevets, nous avançons sur le développement clinique d'OSE-127, actuellement en cours de phase 1, pour pouvoir proposer un traitement de premier plan aux patients qui souffrent de maladies auto-immunes invalidantes, notamment les maladies inflammatoires de l'intestin et le syndrome de Sjögren », commente Alexis Peyroles, Directeur général d'OSE Immunotherapeutics.

OSE-127 est développé en partenariat avec Servier* dans le cadre d'un accord d'option de licence jusqu'à la finalisation d'une phase 2 clinique prévue dans les maladies auto-immunes de l'intestin ; en parallèle, Servier prévoit un développement dans la maladie de Sjögren. OSE-127 est en cours de phase 1 clinique pour évaluer la sécurité et la tolérance de doses uniques et répétées du produit administré par voie intraveineuse et sous-cutanée. Cet essai prévoit l'inclusion de 63 volontaires sains. Les objectifs secondaires comprennent l'évaluation de la pharmacocinétique, de la pharmacodynamie et de l'immunogénicité pour analyser et comprendre l'absorption et la métabolisation du produit. Par ailleurs, des biomarqueurs exploratoires permettront d'évaluer le potentiel du produit dans le traitement des maladies auto-immunes inflammatoires.

* Servier est une société pharmaceutique indépendante gouvernée par une fondation dont le siège social est basé en région parisienne (France).

A PROPOS D'OSE-127

OSE-127 est un anticorps monoclonal humanisé qui cible le récepteur CD127, la chaîne alpha du récepteur de l'interleukine-7, permettant un effet antagoniste puissant sur les lymphocytes T effecteurs. L'IL-7 est une cytokine qui régule spécifiquement la migration tissulaire des lymphocytes T effecteurs humains, notamment dans le tube digestif. Le blocage du récepteur à l'IL7 freine la migration des lymphocytes T pathogènes tout en préservant les lymphocytes T régulateurs bénéfiques dans une pathologie auto-immune.

A PROPOS D'OSE IMMUNOTHERAPEUTICS

OSE Immunotherapeutics est une société de biotechnologie en phase clinique. Elle développe des immunothérapies innovantes, en direct ou via des partenariats, pour l'activation et la régulation immunitaire en immuno-oncologie et dans les maladies auto-immunes. La société dispose de plusieurs plateformes technologiques et scientifiques : néoépitopes, anticorps monoclonaux agonistes ou antagonistes, idéalement positionnées pour combattre le cancer et les maladies auto-immunes. Son portefeuille clinique de premier plan a un profil de risque diversifié. La combinaison innovante de néoépitopes (Tedopi®) est actuellement en Phase 3 clinique dans le cancer du poumon avancé (Non-Small Cell Lung Cancer) après échec des checkpoints inhibiteurs anti-PD-1 et anti-PD-L1 ; il est aussi en Phase 2 dans le cancer du pancréas, en combinaison avec le checkpoint inhibiteur Opdivo®. BI 765063 (OSE-172 - anticorps monoclonal anti-SIRPa) est codéveloppé dans le cadre d'un accord de collaboration et de licence avec Boehringer Ingelheim ; cet inhibiteur de point de contrôle a reçu l'autorisation d'essai clinique de phase 1 par les agences de santé (France et Belgique) dans le traitement des tumeurs solides avancées. BiCKI® est une plateforme de protéines de fusion bispécifiques construite autour d'une ossature centrale anti-PD-1 (OSE-279) fusionnée à de nouvelles cibles d'immunothérapies. FR104 (anticorps monoclonal anti-CD28) a montré des résultats de Phase 1 positifs, avec un potentiel dans le traitement des maladies auto-immunes. Une option de licence en 2 étapes a été signée avec Servier en 2016 pour développer OSE-127 (anticorps monoclonal humanisé ciblant le récepteur CD127, la chaîne alpha du récepteur de l'interleukine-7) jusqu'à la finalisation d'une Phase 2 clinique prévue dans les maladies auto-immunes de l'intestin ; en parallèle, Servier prévoit un développement dans la maladie de Sjögren. OSE-127 est actuellement en Phase 1 clinique.

Plus d'informations sur http://ose-immuno.com

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest