En Janvier 2019, le prix moyen du m² d’un appartement à Toulouse était de 3 166€ et 2 900€ pour une maison. Avec un budget de 250 000€, qu’est-il possible d’acquérir dans la Ville Rose et ses communes limitrophes lorsqu’on est primo-accédant ? Acheter un bien neuf, investir dans l’ancien ou faire le choix d’un constructeur et personnaliser son projet ? Le groupe IGC, leader de la construction de maisons individuelles dans le Grand Sud-Ouest, a réalisé une étude comparative dans 3 grands secteurs : Toulouse Nord-Ouest, Toulouse Sud, Sud-Ouest et Toulouse Nord, Nord-est.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Toulouse Nord-Ouest : un bassin d’emploi toujours très attractif

Le bassin d’emploi de la zone Nord-Ouest avec des entreprises comme Airbus ou Safran est très attractif : la commune de Blagnac compte près de 26 000 habitants pour 29 000 emplois chez Airbus. Les accédant à la propriété peuvent faire le choix de vivre à 5-10 minutes de leur lieu de travail et ainsi vivre à Blagnac ou Colomiers. Dans le neuf, au Nord de Blagnac, on trouve notamment des appartements T3 d’environ 60m² en rez-de-jardin pour un peu plus de 230 000€ et des T4 de 88m² pour un peu moins de 300 000€. Dans l’ancien, à Colomiers, on peut s’offrir une maison à étage des années 70 de 120m² sur un terrain de près de 200m² pour 249 000€.

Pour un projet de construction, les terrains à Blagnac et Colomiers sont particulièrement onéreux : un terrain de 900m² à Colomiers se vend dans les 260 000€. Il faudra donc privilégier les communes alentour : Lias à 28 km de Blagnac permet un projet total terrain de 500m2 et maison neuve de 100m2 pour environ 260 000€ ; Aussonne à 11 km de Blagnac, un projet total terrain de plus de 400m2 et maison neuves de 4 chambres de 110m2 est possible pour moins de 240 000€.

Toulouse Sud, Sud-Ouest : un bassin d’emploi en développement continu
Au Sud-Ouest de Toulouse, le Cancéropôle qui s’étend sur un périmètre de 220 hectares est non seulement un centre médical très important où près de 1 200 personnels soignants travaillent mais propose également 2 500m² de pépinière d’entreprises. A Tournefeuille, E.Leclerc y a installé la centrale d’achat SOCAMIL. Cette zone géographique constitue ainsi un bassin d’emploi fort et en développement continu.

Dans le neuf, le sud de Toulouse, avec à proximité la gare de Montaudran, propose des T3 d’environ 60m² à 240 000€ et des T4 à partir de 290 000€. Dans l’ancien, de petites maisons des années 90 de 70m2 sont accessibles à 230 000€ dans le quartier Reynerie. Toutefois l’indice de performance énergétique (E) de ce type de bien indique une consommation énergétique importante.

Pour un projet de construction, les terrains à Tournefeuille montent très rapidement en prix du fait de l’attractivité de la ville et de sa proximité avec Toulouse. Pour un budget de 250 000€, il est préférable de s’éloigner de quelques kilomètres : Seysses à 15km de Tournefeuille offre des terrains de 650m2 avec la construction d’une maison de 110m2 pour un budget total d’environ 245 000€ ; à Castanet Tolosan, ville très prisée pour son charme et sa proximité avec Toulouse, les terrains y sont rares, néanmoins pour moins de 280 000€ il est possible de s’offrir un terrain de 800m² et une maison neuve de 100m2 ; enfin à Lherm à 25 km du Cancéropole, un terrain de 500m² et une maison neuve 4 pièces de 120m2 coûtent aux alentours de 260 000€ au total.

Toulouse Nord, Nord-Est : des quartiers pris d’assaut

Pour travailler à Toulouse et dans les zones commerciales de l’Est, les quartiers Nord et les villes comme Balma sont prises d’assaut. Dans le neuf, dans le quartier Juncasse-Argoulets, on trouve des T3 (64m2) à partir de 240 000€. Des prix qui montent très vite pour de petites surfaces.

Dans l’ancien, à Balma, on trouve de vieilles bâtisses du XXème siècle d’environ 90m² avec terrain de 400m² à rénover intégralement pour un prix de 240 000€, un beau projet de rénovation qui impliquera un investissement conséquent pour pouvoir occuper les lieux.

Enfin pour un projet de construction dans le Nord de Toulouse, la gare Toulouse Matabiau donne facilement et rapidement accès à tout le centre-ville. Les communes proches de la ligne de train pour Toulouse Matabiau ainsi que les communes à proximité de Balma et des zones commerciales de l’Est constituent de bonnes alternatives : à Aigrefeuille à 10 km de Balma, on peut construire une maison de 110m2 (4 chambres) sur un  terrain de plus de 600m² pour moins de 250 000€ ; de même à Aucamville à 10 km de Toulouse, un terrain de plus de 1 000m2 avec une belle vue sur les Pyrénées et une maison neuve de près de 130m2 sont possibles pour ce budget ; Gemil à 22km de Toulouse, à 5 minutes en voiture de la gare de Montrasuc-la-Conseillère, de beaux terrains de 800m² avec une maison de 100m2 neuve (3 chambres) s’acquièrent pour un peu plus de 250 000€.



Le centre-ville de Toulouse et les grands bassins d’emplois avoisinants sont difficiles d’accès pour des primo-accédant avec un budget de 250 000€, recherchant des superficies supérieures à 70m². Les achats dans l’ancien avec ce budget nécessitent bien souvent des travaux de rafraîchissement plus importants. Les biens déjà rénovés ne s’acquièrent quant à eux qu’à partir de 300 000€.

L’accès à la propriété est facilité en s’éloignant de quelques kilomètres des grands bassins d’emplois. On y trouve de plus grands terrains (supérieurs à 500m²) pour des prix allant de 57 000€ à 130 000€ permettant la construction de maisons de plus de 100m².

Enfin, Toulouse développe de plus en plus ses transports en commun pour faciliter l’accès au centre et aux communes attractives : Métro (ligne 3 à l’horizon 2024), TER (plus nombreux et plus ponctuels), Tramway … S’éloigner de quelques kilomètres ne pose plus de problème sur le temps de trajet et les risques d’encombrement de la route grâce aux nombreuses options qui s’offrent aux usagers.

Ainsi, les familles s’éloignant sur des communes de report investissent, non seulement dans un projet de construction garantie 10 ans contractuellement, mais également dans un confort de vie quotidien sur la durée. Cet investissement pérenne leur assure une retraite sereine avec un bien immobilier de qualité.

Méthodologie : étude comparative réalisée par le groupe IGC permettant d’évaluer l’offre globale en termes de qualité de produit et de qualité de vie avec un budget de 250 000€ sur 3 types de projets immobiliers : appartement neuf, bien ancien a? rénover, projet de construction en maison individuelle. L’étude s’intéresse aux 3 grands pôles d’activités suivants : Toulouse Nord-Ouest (Bassin d’emploi de Blagnac, Colomiers) ; Toulouse Sud, Sud-Ouest (Bassin d’emploi de Tournefeuille, Portet-sur-Garonne, quartiers Sud de Toulouse) ; Toulouse Nord, Nord-Est (Bassin d’emploi Toulouse centre, Balma).

A propos d’IGC :

Le Groupe IGC est un des leaders de la construction de maisons individuelles dans le Grand Sud-Ouest. Avec une expertise de 40 ans dans la construction de maisons individuelles, IGC dispose d'un réseau de 70 agences dans 15 départements, bénéficiant ainsi d'une forte culture Régionale. Il est aujourd'hui présidé par Jacques Dufort, membre de la société depuis 2001 et Président depuis 2007. Précurseur sur les concepts de construction à forte efficience énergétique et haute exigence de confort, le Groupe IGC a fait de l'innovation, un véritable axe de différenciation et de développement. Récompensé à de multiples reprises par des organismes indépendants et des partenaires institutionnels, le savoir-faire d'IGC est reconnu en matière de Haute Performance Énergétique.

·       5 sociétés de construction de maisons individuelles

·       35 000 maisons construites depuis 1979 dans le Sud-Ouest

·       Chiffre d’affaires HT : 157 M €

·       Résultat net : 2.5 M€

·       439 salariés

·       70 agences

·       15 départements du Grand Sud-Ouest

·       3 000 emplois en sous-traitance

·       11 showrooms

·       Plus d’informations : https://www.igc-construction.fr

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest