Voltalia (Euronext Paris, ISIN code FR0011995588), acteur international des énergies renouvelables, annonce la pose de la première pierre de la centrale biomasse de Cacao (5,1 MW), en Guyane française, par M. Sébastien Lecornu, secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre chargé de la transition écologique et solidaire



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Pose de la première pierre
Ce vendredi, le site de la centrale biomasse de Cacao, située dans la commune de Roura, a accueilli une délégation menée par Sébastien Lecornu, secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre chargé de la transition écologique et solidaire.

A cette occasion, M. Lecornu a posé la première pierre de la centrale, emblématique d’une ambition plus large de consolidation de la filière bois-énergie, qui joue un rôle significatif dans le développement économique du territoire. Cet évènement a également été l’occasion de confirmer la participation de la Caisse des Dépôts et des Consignations (CDC) en tant qu’investisseur minoritaire dans le projet. La centrale de Cacao marque une nouvelle étape importante dans un partenariat établi depuis 2008, date à laquelle la CDC a acquis 20% de la filiale guyanaise de Voltalia.

Voltalia occupe une position de leader dans le secteur de la biomasse en Guyane, avec une première centrale biomasse construite et mise en service dès 2009 et des partenariats forts et durables établis avec des acteurs locaux de l’approvisionnement en bois. Ce positionnement est parfaitement en ligne avec la stratégie du Groupe d’utiliser les meilleures ressources disponibles dans chaque territoire où il est présent.

Le Projet
Avec une mise en service prévue en 2020, la centrale de Cacao produira de l’électricité à partir de la combustion de déchets de bois produits localement, en provenance d’exploitations forestières et de scieries situées à proximité. Sa production couvrira la consommation d’environ 16 000 personnes et se substituera aux solutions fonctionnant au diesel. Le projet présente donc un bilan carbone très positif avec 28 500 tonnes de CO2e évitées par an. Le projet permettra, en phase de construction, jusqu’à 105 créations d’emplois directs et indirects. Il permet également de consolider l’activité des entreprises locales de la filière bois et agriculture, avec à la clé la création de 40 emplois.

La conception, la construction et l’exploitation-maintenance de la centrale sont entièrement menées en interne par les équipes de Voltalia.

Prochain rendez-vous : Résultats semestriels 2017, le 26 septembre 2018

A propos de Voltalia (www.voltalia.com)
 Voltalia est un acteur international des énergies renouvelables. Le Groupe produit et vend de l’électricité issue de ses centrales éoliennes, solaires, hydrauliques et biomasse ; il dispose d’une capacité installée totale de 524 MW.
 Voltalia est également prestataire de services et accompagne ses clients investisseurs en renouvelable sur toutes les étapes des projets, de la conception à l’exploitation-maintenance.
 Fort de ses plus de 460 collaborateurs dans 18 pays sur 4 continents, Voltalia possède une capacité d’action mondiale pour ses clients.
 Voltalia est coté au marché réglementé d’Euronext à Paris depuis juillet 2014 (FR0011995588 – VLTSA) et fait partie des indices Enternext Tech 40 et CAC Mid&Small.


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest