Paris, le 05 juin 2018 – Les récentes tempêtes et inondations ont donné lieux à de nombreux sinistres partout sur le territoire. Meilleureassurance.com, le comparateur d’assurance de Meilleurtaux.com, accompagne les consommateurs dans leurs déclarations et les aide à y voir plus clair.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Comment savoir si je suis correctement assuré pour les conséquences d’une tempête ou d’une inondation ?

Christophe Triquet, directeur assurance de meilleurtaux.com : « Tous les contrats d’assurance auto avec une garantie dommages au véhicule et tous les contrats habitation comportent obligatoirement la garantie Tempête, Ouragan, Cyclone (dite « garantie TOC ») qui couvre tous les dommages causés par le vent (toit endommagé, chute de tuiles, chute d’arbre, etc.) ou par ses effets (dégâts des eaux à la suite d’une toiture abîmée ou arrachée par le vent, etc.).

Attention toutefois aux dommages causés par les inondations : il sera nécessaire de faire jouer la garantie dégâts des eaux ou Catastrophes Naturelles le cas échéant ».

Dois-je attendre la déclaration de l’état de Catastrophe Naturelle pour déclarer mon sinistre ?

« Surtout pas. Après le sinistre, la première chose à faire est de prévenir son assureur par tous les moyens (téléphone, mail, lettre recommandée, passage en agence, etc.) dans les 5 jours qui suivent la tempête.

Pour faciliter le travail de l’assureur, vous pouvez ensuite réaliser un inventaire des dommages subis en précisant leur nature et lister tous les biens endommagés.

Pensez à préparer votre acte de propriété ou votre contrat de location pour les dommages immobiliers et vos justificatifs d’achats, photos ou estimations pour les biens mobiliers détruits ou endommagés ».

Que changerait une déclaration en état de Catastrophes Naturelles ?

« La déclaration de Catastrophe Naturelle permet la prise en charge de toutes les conséquences matérielles directes non assurables au titre du contrat de base. Les exclusions de votre contrat vont, en quelque sorte, être compensées par cette garantie CatNat. C’est le cas par exemple des biens extérieurs (jardins, piscine, allées, …) ou des frais annexes, comme le relogement, le pompage de l’eau ou la désinfection des murs ou sols qui seront pris en charge par le Fonds de secours aux victimes de sinistres et calamités. Les délais de remboursement peuvent également être plus rapides puisque la loi impose aux assureurs d’indemniser les assurés dans un délai maximum de 3 mois ! ».

Quelles sont les limites des garanties dégâts des eaux et TOC (Tempête, Ouragan, Cyclone) ? Quid des dommages aux véhicules ? Toutes les garanties se valent-elles ?

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest