Option pour TxCell lui permettant de racheter à tout moment jusqu’à 50% des obligations non encore converties en actions



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Valbonne, France, le 17 mai 2018 – TxCell SA (FR0010127662 – TXCL), société qui développe des immunothérapies cellulaires basées sur des cellules T régulatrices (Tregs) pour l'inflammation, l'auto-immunité et la transplantation, annonce aujourd'hui avoir conclu un nouvel accord avec Yorkville afin d'améliorer encore la ligne de financement par OCABSA.

Ce programme d’OCABSA prend la forme de tirages mensuels d’un montant nominal de 1,2 million d’euros(1) à la seule discrétion de TxCell, à concurrence d’un montant nominal total de 15 millions d’euros maximum. Il doit permettre à la Société de financer ses activités jusqu’au début de l’année 2019, y compris le dépôt, prévu au quatrième trimestre 2018, d’un dossier réglementaire (« CTA ») en vue d’initier une première étude clinique avec un CAR-Treg.

À ce jour, TxCell a utilisé 4,2 millions d’euros sur les 15 millions d’euros de la ligne de financement, dont 4 millions d’euros n’ont pas encore été convertis en actions.

Selon les nouveaux termes de l’accord, TxCell dispose de la faculté, à tout moment et à sa seule discrétion, de racheter en numéraire jusqu'à 50% des obligations non encore converties en actions au moment de l'exercice de cette option de rachat, pour un prix égal à 110% de la valeur nominale desdites obligations.

« Ce programme d’OCABSA est, à court terme, la meilleure solution de financement possible pour TxCell jusqu’à l’annonce de nouveaux catalyseurs pour le titre qui faciliteraient la mise en oeuvre d’un refinancement de long terme. Dans cet intervalle, nous nous employons à en améliorer les caractéristiques, à l’image de ce nouvel avenant » déclare Raphaël Flipo, Directeur Administratif et Financier de TxCell. « Si cette option venait à être exercée par TxCell, le rachat en numéraire d’une partie des obligations non converties pourrait en effet limiter la dilution des actionnaires et donc améliorer mécaniquement la valeur par action. »

La Société travaille activement à la mise en oeuvre d’un refinancement de long terme qui pourrait prendre la forme d’un partenariat stratégique et/ou d’une levée de fonds en fonction des conditions de marché et de l’annonce de nouveaux catalyseurs pour le titre. Le cas échéant, la Société pourra alors interrompre à tout moment les émissions mensuelles de tranches d’OCABSA.

(1) À l’exception du premier tirage qui s’est élevé à 1,8 million d’euros en février 2018.

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest