Le cabinet d’avocats d’affaires international Baker McKenzie s’associe à Nicolas Laugero Lasserre, grand collectionneur de street art, président d’Art42 et directeur de l’ICART (école de management de la culture et du marché de l’art), pour mettre à l’honneur l’art urbain à travers sa prochaine exposition « Urban Art ». Elle dévoilera le 24 mai prochain aux clients du cabinet des œuvres de street artists particulièrement renommés dans le somptueux décor de l’hôtel particulier parisien de Baker McKenzie, situé au 1 rue Paul Baudry, à deux pas des Champs Elysées. L’ambition commune des deux partenaires : soutenir la démocratisation de cet art dans un écosystème en pleine mutation sociale et digitale.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

C’est la première fois qu’un lieu privé a l’honneur d’accueillir une vingtaine d’œuvres - souvent monumentales - de la collection de Nicolas Laugero Lasserre. Cette exposition unique débutera par un vernissage le jeudi 24 mai 2018 à partir de 19h30 dans les locaux de Baker McKenzie, anciennement l’hôtel particulier d’Humbert de Wendel, célèbre homme d’affaires du 19ème siècle. Né dans la clandestinité, l’art urbain a, depuis les années 60, fait un long chemin.

Ce mouvement artistique contemporain regroupe toutes les formes d’art réalisées dans la rue, ou dans des endroits publics, et englobe diverses techniques telles que le graffiti rapide sur mur, la réclame, le pochoir, la mosaïque, le sticker, l'affichage, ou les installations éphémères. Cet art, vu par un large public, s’immisce aujourd’hui dans les bureaux parisiens d'un des grands leaders du droit des affaires internationales en mode « private ».

A travers un parcours artistique inédit, Baker McKenzie réinvente son espace de travail

Dans chacune des pièces de l’hôtel particulier, les clients pourront admirer les œuvres d’artistes de renom qui font l’histoire de l’art urbain : Shepard Fairey, Futura 2000, Jef Aerosol, Bault, Okuda, Madame, Dran, Momo, Gris 1, Pantonio JR, Banksy et Invader. Cette exposition fait écho à la culture et à l’esprit d'innovation de Baker McKenzie. Déjà en 2017, le cabinet lançait le tout premier programme « break the codes » : le premier hackathon d'un cabinet d'avocats, en partenariat avec 42 et Schoolab qui visait à imaginer le cabinet d'avocats d'affaires de demain.

Pendant le vernissage, le collectif Monkey Bird réalisera une performance « live » sur un grand mur du jardin de l’hôtel particulier.

Baker McKenzie, un cabinet qui favorise la création artistique

Baker McKenzie est un cabinet engagé, mécène assidu de la création artistique et notamment de la photographie. Depuis mars 2015, le cabinet a organisé quatre expositions artistiques majeures.

La première était consacrée aux « Femmes photographes », un événement qui défendait la diversité, un thème cher aux avocats.
La deuxième s'est déroulée à l’occasion de la COP21, afin d'affirmer l'engagement du cabinet pour la préservation de la planète. Cette exposition haute en couleurs, intitulée « La Terre : notre sublime Arche de Noé », avait réuni une trentaine d’œuvres de six grands photographes : Yann Arthus-Bertrand, Eric Bouvet, Alain Buu, Reza, Sebastião Salgado et Hans Silvester.
La troisième exposition fut réalisée en partenariat avec la MEP (Maison Européenne de la Photographie) et a permis l'édition d'un ouvrage d'art - « Une bibliothèque » - consacré au fonds de la MEP.
Enfin, en 2017, le cabinet s’est associé à la galerie Templon pour une exposition des œuvres les plus récentes du peintre Philippe Cognée : un travail de peinture et de céramiques qui interroge sur le rôle des arts visuels dans une société où l’image, sous les effets des nouvelles technologies, est à la fois omniprésente et appauvrie.
« L'installation de street art dans des locaux dont le décor date de 1854 relève de la gageure. C'est non seulement le message d'avocats qui n'hésitent pas à renverser l'ordre conservateur des choses pour s'inscrire pleinement dans la modernité mais aussi le clin d'œil humoristique d'un cabinet qui sait ne pas se prendre au sérieux », déclare Arnaud Cabanes, Managing Partner de Baker McKenzie. « Nous avons rencontré Nicolas Laugero Lasserre à l’école 42, où il expose les œuvres de sa collection et où Baker McKenzie a organisé plusieurs événements (dont un hackathon) pour acculturer les avocats à l’innovation et à des méthodes de travail différentes à l'ère du fameux "tout digital". Baker McKenzie n'a pas peur de casser les codes de la profession. »

A propos de Baker McKenzie
Fondé en 1949, Baker McKenzie est un cabinet d’avocats d’affaires international regroupant plus de 5 000 avocats de premier plan et bénéficiant d’une expérience internationale implantés dans 77 villes de 47 pays. Paul Rawlinson est Président du Comité exécutif du Cabinet (www.bakermckenzie.com). A Paris, Baker & McKenzie A.A.R.P.I. compte 26 associés et 170 avocats et juristes spécialisés dans toutes les disciplines majeures du droit des affaires.

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest