Reporters sans frontières (RSF) rappelle que plus de 50 journalistes et blogueurs sont emprisonnés en Chine et attire l’attention sur dix d’entre eux qui sont en danger de mort du fait de leurs conditions de détention.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values
Alors que le président chinois Xi Jinping s’est récemment donné les moyens de garder le pouvoir sans limitation de durée, Reporters sans frontières (RSF) rappelle que plus de 50 journalistes et blogueurs sont emprisonnés dans les geôles chinoises - certains à perpétuité - dans des conditions de détention qui font craindre pour leur vie.

Si le régime de Pékin n’applique plus la peine de mort à l’encontre des défenseurs de la liberté de la presse, il pratique en revanche une politique délibérée de mauvais traitements et de privations de soins. L'an dernier, le prix Nobel de la Paix Liu Xiaobo et le blogueur Yang Tongyan sont ainsi morts des suites de cancers non soignés en détention. Liu Xia, la veuve de Liu Xiaobo, dépressive et cardiaque, est pour sa part à l’isolement depuis huit ans alors qu’aucune charge ne pèse contre elle.

Afin d’attirer l’attention de la communauté internationale sur le sort des journalistes et blogueurs emprisonnés en Chine, RSF publie la liste de dix prisonniers emblématiques que les mauvais traitements et l’absence de soins mettent en danger de mort.

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest