Climate Bonds Initiative a dévoilé son palmarès le mardi 20 mars 2018 à Londres à l’occasion d’une cérémonie rendant hommage, pour la troisième année consécutive, aux acteurs les plus influents dans le développement du marché des obligations vertes.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values
L’émission inaugurale de l’OAT verte 1,75 % 25 juin 2039 a été récompensée de plusieurs prix, dont celui de l’émission obligataire la plus importante de l’année 2017 pour une taille de référence.

« Les pionniers, comme l’Agence France Trésor, marquent les organisations et les individus qui sont parmi les nouveaux leaders de la finance mondiale, en créant de nouveaux marchés et mobilisant urgemment le capital vert pour lutter contre les changements climatiques, renforcer la résilience climatique et financer les infrastructures à faibles émissions de carbone » a souligné Sean Kidney, co-fondateur et président du Climate Bond Initiative.

Éléments de contexte de l’OAT verte

Le 24 janvier 2017, l’AFT a lancé la première obligation souveraine verte d’une maturité de 22 ans, l’OAT verte 1,75 % 25 juin 2039, pour un montant de 7 milliards d’euros, soit l’obligation verte de référence la plus importante en taille et la plus longue en maturité jamais émise. En devenant le premier État au monde à émettre un emprunt vert pour une taille de référence, la France a ainsi confirmé son rôle moteur dans la mise en œuvre des ambitions de l’accord de Paris sur le Climat de décembre 2015.

Comme elle le fait pour les autres OAT et comme elle l’a déjà fait à deux reprises en juin et décembre 2017, l’AFT entend réabonder son obligation verte, dont l’encours s’élève actuellement à 9,7 milliards d’euros, au gré de la demande de marché et dans la limite du montant des dépenses vertes éligibles qui s’établit à 8 milliards d’euros pour l’année 2018.

En prenant des engagements de transparence inédits avec la publication de trois rapports à destination des investisseurs, sur l’allocation des fonds, la performance des dépenses vertes éligibles et sur les impacts environnementaux ex-post des projets et dépenses financées, la France entend également œuvrer au renforcement des standards de marché. Le Conseil d’Évaluation de l’OAT verte, conseil scientifique et économique composé de personnalités indépendantes de réputation internationale, est ainsi chargé d’évaluer la performance environnementale des dépenses vertes éligibles qui sont adossées aux émissions de l’obligation verte.

Le succès de l’OAT verte a par ailleurs déjà été souligné par l’obtention de plusieurs prix auprès des professionnels du marché : trois prix décernés en septembre 2017 par Euromoney/GlobalCapital[1] et trois autres prix en décembre 2017 décernés par IFR (International Financing Review)[2].

[1] Prix de la meilleure innovation, prix de la meilleure opération de l’année pour la région Europe, Moyen-Orient, Afrique (EMEA), et prix de la meilleure agence gouvernementale.

[2] Prix de la meilleure transaction obligataire européenne, prix de la meilleure transaction obligataire émanant d’un émetteur SSAR (souverain, supranational, agence et régional), et prix de la meilleure transaction obligataire ISR (investissement socialement responsable).

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest