Le satellite Sentinel-3B a quitté l’établissement cannois de Thales Alenia Space la semaine dernière. Après avoir effectué un long voyage en Antonov, avec 2 escales à Moscou et à Arkhangelsk, le satellite d’Observation de la Terre de l’Agence Spatiale Européenne, a terminé son voyage en train pour rejoindre enfin la base de lancement de Plesetsk. Le satellite sera lancé dans les semaines à venir à bord du lanceur Rockot.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values


La surveillance des océans et des terres émergées en ligne de mire :

Sentinel-3B accomplira une double mission maritime et terrestre couvrant les domaines de l’océanographie, l’hydrologie continentale et la surveillance de la végétation sur les terres émergées.

En matière d’océanographie opérationnelle, Sentinel-3B effectuera en particulier une mission de topographie de surface, consistant à mesurer précisément la hauteur des mers, les hauteurs significatives des vagues et la vitesse du vent au-dessus des océans. Il mesurera par ailleurs la température et la couleur de l’eau des océans, lacs et rivières.

Les données récoltées contribueront à l’amélioration des prévisions océanographiques et atmosphériques. De telles informations permettront en particulier d’avoir une meilleure connaissance de l’état de santé de l’océan, de mieux gérer les ressources halieutiques, de surveiller avec précision les changements de niveau de la mer ainsi que la diminution de la banquise arctique.


Sentinel-3B : 4 instruments à son bord !

Véritable « couteau suisse », le satellite, au même titre que ses homologues de la famille Sentinel-3, se distingue par l’emport de 4 instruments regroupés dans un espace savamment étudié :
Deux instruments optique : un imageur dédié à la couleur des océans OLCI (Ocean and Land Color Instrument) et un radiomètre dédié à la mesure de la température des sols et des océans SLSTR (Sea and Land Surface Temperature Radiometer) ;
Deux instruments RF (Radio-Fréquence) : un radar altimètre à synthèse d’ouverture SRAL (Synthetic Radar ALtimeter), complété par un radiomètre micro-onde MWR (MicroWave Radiometer), qui fourniront des mesures de la topographie des océans, des glaces, des glaces de mer et des eaux continentales.

Copernicus et la valse des Sentinel :

Les « Sentinel », développés pour le compte de l'ESA dans le cadre du programme Copernicus de l’Union Européenne, représentent une composante de première importance en matière de surveillance de l’environnement en Europe. La famille des “Sentinel” est composée à ce jour de six séries de satellites ou d’instruments : Sentinel-1 vise à assurer la continuité des données radar d’ERS et d’Envisat tandis que Sentinel-2 et -3 sont dédiés à la surveillance des terres et des océans. Les instruments Sentinel-4 et -5 sont destinés à des missions de météorologie et de climatologie. Sentinel-6 assurera la continuité opérationnelle des missions altimétriques de Jason. Dans le cadre de Copernicus, Thales Alenia Space est maître d’œuvre des familles de satellites Sentinel-1 et -3 (4 satellites par mission), est responsable du segment sol Image de Sentinel-2, réalise le spectromètre imageur à bord de Sentinel-5P ainsi que l’altimètre radar Poseidon-4 de la mission Jason-CS/Sentinel-6.


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest