Il y a quelques années, Daniel Bernard a été mis sous les projecteurs suite à son licenciement du groupe Carrefour. Après avoir été de longues années, Président de Carrefour, Daniel Bernard fut licencié avec un golden parachute des plus confortables. Cette prime exceptionnelle est versée aux dirigeants au moment de la rupture du contrat. Négociée au moment de l'entrée dans l'entreprise, elle peut choquer au moment de son paiement, à la sortie.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Son golden parachute se compose d'une prime de non-concurrence de 9 millions d'euros. Cette prime, classique, correspond à son interdiction de travailler dans une société ayant le même métier que Carrefour. Son golden parachute se compose aussi d'une retraite chapeau. Une retraite chapeau lui garantit une retraite à un niveau équivalent à son salaire annuel lorsqu'il était chez Carrefour. Le groupe a provisionné 29 millions d'euros pour le paiement de cette prime.

Découvrez ci-dessous ce que représente les 38 millions d'euros que pourraient être la totalité du Golden Parachute.

Daniel Bernard et son Golden Parachute



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest