La grève contre la réforme des régimes spéciaux de novembre 2007 a paralysé une bonne partie des transports ferroviaires en France, que ce soit sur le plan local, régional ou national. Ainsi en fonction du taux de grévistes, jusqu'à moins de 10% des TGV peuvent circuler, et une baisse du taux de grévistes n'est pas toujours synonyme d'amélioration des conditions de transport.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Selon Anne-Marie Idrac, présidente de la SNCF, cette grève coûte à l'entreprise SNCF 20 millions d'euros par jour au bas mot. Dans l'absolu, bien peu de gens ont conscience de ce que cela peut représenter. Mais rapportons ce chiffre à quelques grands agrégats économiques.

Ce montant de 20 millions est aussi à rapporter au coût estimé de la grève au niveau national. Christine Lagarde, Ministre des Finances, estime le coût d'un jour de grève de 300 à 400 millions d'euros par jour pour l'ensemble de l'économie.

Coût de la grève des régimes spéciaux à la SNCF




Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest