(Charenton-le-Pont – France, 1er mars 2018) – Le Groupe Essilor annonce aujourd’hui qu’il investit 19 millions d’euros supplémentaires dans ses activités philanthropiques et d’économie inclusive destinées à éradiquer la mauvaise vision dans le monde en une génération.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Cet investissement fait suite au remboursement exceptionnel de l’impôt sur les dividendes par les autorités fiscales françaises. Le Conseil d’Administration d’Essilor a décidé d’allouer la somme de 19 millions d’euros ainsi restituée aux activités qui soutiennent la mission du Groupe, et en particulier ses objectifs de sensibiliser à l’importance d’une bonne vision et de créer des structures pérennes permettant d’apporter des solutions de santé visuelle aux 2,5 milliards de personnes dans le monde qui souffrent d’une mauvaise vision non corrigée.

Hubert Sagnières, Président-Directeur Général d’Essilor International a déclaré : « La mauvaise vision est l’un des plus grands enjeux de santé publique au monde : Une personne sur trois souffre d’une mauvaise vision non corrigée, ce qui affecte sa capacité d’apprendre, de travailler et de vivre en sécurité. Tout comme nous immunisons nos enfants contre les maladies infectieuses, nous devons immuniser chacun contre la mauvaise vision en permettant à tous les habitants de la planète d’accéder à la santé visuelle. A travers cette décision et l’engagement renouvelé d’Essilor, nous sommes convaincus que nous pouvons inciter d’autres acteurs à se joindre à nous dans notre combat pour éradiquer la mauvaise vision en une génération ».

4,6 milliards de personnes dans le monde ont besoin de corriger leur vue et 2,5 milliards n’ont toujours pas accès aux solutions de correction dont elles ont besoin. En ligne avec la mission d’Essilor, d’améliorer la vision pour améliorer la vie, et avec sa conviction que la bonne vision devrait être une priorité pour atteindre les objectifs de développement durable de l’ONU, le Groupe Essilor a dévoilé un ensemble d’objectifs à horizon 2020 visant à lutter contre ce problème mondial. Ils comprennent notamment la création d’un réseau de 25 000 micro-entrepreneurs capables d’apporter des soins de santé visuelle de première nécessité, l’amélioration de la vie de 50 millions de personnes vivant à la « base de la pyramide » et 30 millions d’euros d’investissements dédiés à des programmes philanthropiques et durables pour poursuivre les efforts de sensibilisation et d’amélioration de l’accès aux soins de santé visuelle dans les régions défavorisées. Avec ces 19 millions d’euros supplémentaires, Essilor dépasse ce dernier objectif, avec une enveloppe totale de 49 millions d’euros désormais allouée au combat contre la mauvaise vision.

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest