INVESTOUR a réuni près de 30 ministres africains du tourisme pour débattre et échanger des expériences concernant le développement du secteur sur le continent. Ce Forum unique sur les investissements et les opportunités d’affaires en Afrique est organisé conjointement par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), Casa Africa et FITUR.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

La 9e édition d’INVESTOUR a été structurée autour de deux tables rondes et de rencontres interentreprises organisées dans le cadre de FITUR, le salon du tourisme de Madrid. La première session, animée par Thebe Ikalafeng, Présidente de Brand Africa, était axée sur les stratégies d’image de marque pour positionner le continent africain sur le marché du voyage.

« Les arrivées de touristes internationaux en Afrique, qui ont atteint 62 millions en 2017, ont bondi d’environ 8% pour la deuxième année consécutive. Ces solides résultats témoignent non seulement du potentiel du tourisme en Afrique mais aussi du niveau de priorité accordé au secteur dans les plans de développement du continent » a affirmé le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili.

« INVESTOUR s’est affirmé comme plateforme de mise en commun d’idées et de projets relatifs au secteur du tourisme en Afrique. Ce qui avait commencé par un petit sommet il y a neuf ans est devenu une rencontre de près de 30 ministres africains du tourisme décidés à positionner leur continent, un sujet qui sera au cœur des débats de l’édition de cette année » a expliqué Luis Padrón, le Directeur général de Casa Africa.

La deuxième table ronde a mis en exergue la valeur ajoutée de la biodiversité africaine, un important rouage du tourisme sur le continent. La faune et la flore sauvages, les réserves et les trésors géographiques rendent l’Afrique unique au regard de son offre touristique. Selon des études de l’OMT, le tourisme d’observation de la vie sauvage représente 80% de l’ensemble des arrivées annuelles de voyageurs en Afrique. Il est toutefois essentiel de continuer à prendre des mesures de conservation et de protection et de faire participer des intervenants de différente nature tels que gouvernements, communautés locales, secteur privé et médias.

Le programme OMT/Chimelong sur la conservation de la vie sauvage et le tourisme a été présenté au cours de cette table ronde. Cette initiative, mise en œuvre conjointement par l’OMT et le Groupe Chimelong qui a son siège à Guandong (Chine), vise à contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable et au Programme 2030 en veillant à la durabilité du tourisme et, en particulier, à la conservation de la vie sauvage. Elle comprend des méthodologies de renforcement des capacités, de plaidoyer et de partage des connaissances et s’adresse à de multiples parties prenantes telles que gouvernements, société civile et médias.

Dans l’après-midi, les parties intéressées par le tourisme se sont retrouvées pour débatte d’opportunités d’affaires sur le continent et étudier 42 projets stimulants afin de construire des partenariats de développement touristique dans des nations africaines.

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest