L’UFF publie avec l’IFOP une enquête dédiée au regard que portent les personnes de 50 à 65 ans sur leur patrimoine. L’inquiétude domine chez cette population qui redoute de percevoir une retraite insuffisante pour vivre dans des conditions satisfaisantes. Ils sont 35% à exprimer des regrets sur la stratégie d’épargne qu’ils ont menée jusqu’à présent et une majorité d’entre eux a le sentiment de ne pas disposer d’un patrimoine suffisant pour vivre sereinement leur retraite. Par ailleurs, près de 3 seniors sur 4 rejettent la politique économique et fiscale d’Emmanuel Macron.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values



***



Une approche classique de la constitution d’un patrimoine conjuguée à un manque de préparation et d’anticipation



Invités à définir ce qu’est pour eux un patrimoine, les 50-65 ans évoquent la propriété dans 70% des réponses, et plus précisément la possession d’une résidence principale en tête (55%), d’un immobilier locatif (11%) ou d’une résidence secondaire (4%).
Pour se constituer un patrimoine, les placements privilégiés sont traditionnels et historiques, à l’instar du livret d’épargne ou de l’assurance vie en euros, alors que des placements plus risqués comme les parts de SCPI suscitent moins d’intérêt (5%).
Près de 9 seniors sur 10 (88%) considèrent posséder du patrimoine mais seulement 46% se déclarent préoccupés par sa gestion. Une gestion qui se fait majoritairement au sein du foyer (72%). Seulement 20% font appel aux conseils d’interlocuteurs spécialisés.
Plus d’un tiers des 50-65 ans regrettent la façon dont ils ont pu gérer leur épargne jusqu’à présent (35%). Si 21% d’entre eux déplorent ne pas avoir acheté de bien immobilier, c’est surtout le fait de ne pas avoir épargné pendant suffisamment de temps qui ressort (53%), suivi de la somme épargnée (40%). Concernant ce déficit d’épargne, ils ne sont que 13% à considérer bénéficier du temps et de la capacité d’épargne pour atteindre la somme qui leur permettrait de vivre sereinement leur retraite.
Un quart seulement des seniors patrimoniaux a organisé la transmission de son patrimoine (24%) et dans 1 cas sur 2 cette transmission s’est organisée par la désignation de bénéficiaires sur leurs contrats d’assurance (49%).



Une profonde inquiétude face à la perspective de la retraite

Les seniors interrogés estiment dans leur large majorité moins bien vivre que leurs parents au même âge (62%). Quant à la crainte de l’avenir, la maladie (30%), la dépendance (26%) ou encore le fait de ne plus pouvoir subvenir financièrement à leurs besoins (23%), sont autant de facteurs d’inquiétude.
Si 38% des personnes interrogées souhaiteraient prendre leur retraite à 60 ans, ils ne sont que 12% à penser pouvoir le faire effectivement contre une majorité qui anticipe une retraite à 63,5 ans en moyenne.
45% des personnes interrogées ignorent le montant de la pension dont ils bénéficieront. Toutefois, cette connaissance augmente avec l’âge et avec le niveau de revenu.
Les seniors actifs sont 71% à considérer que leur pension de retraite ne leur permettra pas de vivre dans des conditions satisfaisantes, ce qui traduit leur état d’anxiété.
En moyenne, ils estiment avoir besoin de 1 846 € par mois pour vivre une retraite confortable, loin du seuil de 1 200€ établi par le gouvernement au-delà duquel les retraités verront leur CSG augmenter en 2018.

Un regard sévère sur la politique économique et fiscale du gouvernement

Près de 3 seniors actifs sur 4 rejettent la politique économique et fiscale du gouvernement. Lorsqu’on leur demande si celle-ci va dans le bon sens, ils répondent « non » à 71%.
Seuls 35% d’entre eux se déclarent disposés à investir dans l’économie pour soutenir le développement du pays.


L’UFF en quelques mots

Créée en 1968, l’UFF (Union Financière de France) est une banque spécialisée dans le conseil en gestion de patrimoine, qui propose des services et produits adaptés aux clients particuliers et aux entreprises. Engagée, l’UFF apporte à ses clients la stratégie la mieux adaptée à leurs objectifs et identifie pour eux les solutions qui leur correspondent, selon leurs profils investisseur et leurs attentes. Sa gamme de produits, construite en architecture ouverte, comprend l’immobilier, les valeurs mobilières et l’assurance vie ainsi qu’un large éventail de produits destinés aux entreprises (plan d’épargne retraite, plan d’épargne salariale, gestion de liquidités à moyen terme, etc.). L’Union Financière de France dispose d’un réseau dense présent partout en France et est composée de 1 500 salariés, dont près de 1 200 dédiés au conseil. Au 30 juin 2017, l’Union Financière de France compte 212 000 clients, dont 187 000 particuliers et 25 000 entreprises.

Union Financière de France Banque est cotée sur Euronext Paris Compartiment B Code Euroclear 3454

Code ISIN FR0000034548

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest