Le groupe EDF a été informé par Areva de défauts dans le contrôle qualité de certains crayons servant à la fabrication d’assemblages combustible*. Le fournisseur n’est, en effet, pas en mesure de démontrer que le contrôle qualité prouvant l’étanchéité de ces crayons a bien été réalisé.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

14 crayons sur les 2 600 000 installés sur le parc nucléaire français seraient concernés par ce défaut de contrôle :

3 crayons sont actuellement en cours d’utilisation dans les réacteurs de Golfech 2, Flamanville 1 et Cattenom 3
11 crayons ne sont pas installés dans les réacteurs
Dans le cadre des procédures d’exploitation des centrales nucléaires, les caractéristiques chimiques du circuit primaire sont surveillées en continu et permettent de détecter la moindre anomalie sur les tubes des assemblages combustible. EDF transmet les résultats de l’ensemble de ces mesures à l’Autorité de sûreté nucléaire.
Les mesures actuellement réalisées dans les réacteurs de Golfech 2, Flamanville 1 et Cattenom 3 n’exigent aucune disposition particulière pour l’exploitation des réacteurs en toute sûreté.

* Un réacteur nucléaire de 1300 MW contient 193 assemblages combustible, composés de 264 crayons chacun.

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest