Il n'a certes pas encore le charisme d'un Steve Jobs mais il est sans doute l'un des grands instigateurs du retour d'Apple sur le devant de la scène depuis la fin des années 90. Peu connu par le grand public, Timothy Cook connu sous le nom de Tim Cook, a pris les rênes d'Apple le 24 août 2011 après le départ de Steve Jobs pour cause de maladie. Ce n'était pas la première fois que Tim Cook prenait la direction par intérim d'Apple, mais le décès de Steve Jobs le 5 octobre 2011, fait de lui le nouvel homme fort d'Apple.



Né le 1er novembre 1960 à Robertsdale dans l'Alabama, aux Etats-Unis, Tim Cook a été élevé par un père, ouvrier des chantiers navals, et par une mère, femme au foyer. En 1982, Tim Cook obtient un Bachelor of Science de génie industriel de l'Université d'Auburn, puis un MBA de l'Université de Duke en 1988. A l'époque, Tim Cook travaille au sein du groupe IBM. Ainsi de 1982 à 1994, il fera les beaux jours d'IBM où il apportera son expertise dans le domaine de la production et de la distribution, principalement en Amérique du Nord et en Amérique Latine. De 94 à 97, il deviendra directeur d'exploitation auprès d'Intelligent Electronics.

Compaq lui tend les bras en 1997. A l'époque, le groupe Compaq est l'un des premiers fabriquants de PC. Tim Cook y sera vice président chargé de la production et de l’approvisionnement. Mais un certain Steve Jobs, récemment revenu à la tête d'Apple, le débauche et l'intègre à Apple. Tim Cook gérera alors la production et la distribution des produits Apple. Certains penseront à l'époque qu'il a fait le mauvais choix de carrière, tant Apple est en mauvaise posture financière. Ses grandes compétences lui feront développer les ventes, améliorer la distribution et réduire la gamme de produits. Il prend la tête des Ventes Internationales en 2000, puis de la division Macintosh en 2004. Cette division produit notamment l'iMac qui a permis de relancer la marque. Directeur Général depuis 2005, il alterne jusqu'à 2011 sa fonction de DG et la fonction de président par intérim. En effet, Steve Jobs souffre d'un cancer et sa maladie l'éloigne pendant plusieurs mois de la présidence du groupe qu'il a cofondé. Le 24 août 2011, Tim Cook prend la tête d'Apple après la démission de Steve Jobs. Ce dernier décédera le 5 octobre 2011 au lendemain du keynote présentant le nouvel iPhone, l'iPhone 4S où Tim Cook a fait ses premières armes. Steve Jobs marquait encore de son empreinte Apple. Tim Cook doit désormais gérer le navire seul. Ce très grand sportif (passionné de vélo et des salles de sport) aura la lourde tâche de poursuivre l'oeuvre de Steve Jobs.