Steve Jobs est autant associé à Apple que Bill Gates peut l'être à Microsoft. Les deux hommes se sont livrés une guerre sans merci jusqu'au milieu des années 90 dans le domaine des systèmes d'opérations. Steve Jobs est un visionnaire qui a fondé puis transformé Apple en une machine à cash.



Né le 25 mai 1955 à San Francisco, les premières semaines de vie de Steve Jobs ne furent pas de tout repos. Ses deux parents, alors étudiants, ont décidé de le confier à une famille adoptive avant même sa naissance. Mais finalement le couple qui devaient adopter l'enfant, préfère avoir une fille. Les parents biologiques du bébé reprennent donc leurs recherches et un couple se dit intéressé mais ces derniers ne possèdent pas de diplômes universitaires. Or les parents biologiques souhaitent avant tout que leurs enfants fassent des études universitaires. Quelques mois plus tard, les parents adoptifs s'engagent à inscrire l'enfant dans une université. Paul et Clara Jobs adoptent donc officiellement Steven Paul Jobs, plus connu sous le nom de Steve Jobs, à Moutain View.

La scolarité de Steve Jobs suit un parcours classique mais les études ne lui réussissent pas. Il quitte le Reed College de Portland après seulement un semestre d'études. Il y découvrira toutefois l'amour de la typographie qui l'aidera à proposer tant de polices de caractères sur Apple.

A l'automne 1974, il rejoint la Californie et les informaticiens qui se réunissent dans la région. Le 1er avril 1976, avec Steve Wozniak, rencontré au sein du Homebrew Computer Club, il fonde Apple, une start-up informatique. Steve Jobs démissionnera de son poste à Atari, et Steve Wozniak de son poste à Hewlett Packard.

Rapidement l'Apple I -un ordinateur de bureau à destination du grand public- est commercialisé 666$ après un investissement de 1.300$. L'ordinateur est construit dans le garage de la famille Jobs et permettra à la toute jeune société d'atteindre le million de dollars de chiffre d'affaires. L'Apple II est lancé dans la foulée en 1977. Un système de couleurs apparaît à l'écran, et le lecteur de disquettes voit son apparition en 1978. Le 12 décembre 1980, l'introduction d'Apple en bourse va permettre au groupe d'avoir les moyens de ses ambitions. La société n'invente pas à proprement parler mais intègre des innovations découvertes par d'autres, comme la mise en place de la souris.

En 1985, Steve Jobs est écarté de la direction du groupe après une lutte interne de pouvoir. Ce n'est pas le premier fondateur a être évincé de sa propre société, mais son départ se traduira par une longue traversée du désert pour Apple. Steve Jobs en profite alors pour développer NexT Sofware et Pixar, un spécialiste des films d'animations. Rappelé en 1997, il conclu un accord avec Microsoft qui recapitalise Apple, et la marque à la pomme rachète la société NexT Sofware. Mais le renouveau d'Apple viendra des iTools du groupe que sont l'iMac, le iPod en 2001, le iPhone en 2007 et l'iPad. Steve Jobs a réussi son pari et a fait d'Apple une des sociétés les plus innovantes de ce siècle. Apple est aujourd'hui reconnu comme un spécialiste des solutions mobiles. En proposant des solutions fermées à destination d'une clientèle pointue, Apple a su attirer le grand public qui permet aujourd'hui à Apple de dépasser les 20 milliards de dollars de bénéfices annuels.

Steve Jobs est un leader charismatique, et ses keynotes -conférences de presse- sont toujours très appréciés par les journalistes. Toutefois ses problèmes de santé l'écartent d'Apple en août 2011. Marié, et père de 3 enfants, son décès, le 5 octobre 2011, au lendemain de la keynote lançant l'iPhone 4s bouleverse le monde de l'informatique. Les hommages se sont multipliés même de ses concurrents les plus farouches. Aujourd'hui, le groupe Apple est dirigé par Tom Cook.