Que serait le monde des jeux vidéos et du vidéoludique sans cet homme ? Serions-nous restés rivés sur nos écrans plusieurs heures et plusieurs nuits d'affilées ? Rien n'est moins sur. Shigeru Miyamoto n'est autre que le créateur de Super Mario, The Legend of Zelda ou encore Pikmin.



Surnommé le Spielberg des jeux vidéos, Shigeru Miyamoto est né le 16 novembre 1952 à Sonebe, près de Kyoto. Ce passionné de dessin, mais aussi de musique intègre le Kanasama Municipal Arts and Crafts College en 1970. Le design industriel est très loin de le passionner, mais il en sort diplômé en 1975. Il créera notamment un porte manteaux en forme d'éléphant.

1977 marque un tournant dans sa carrière mais aussi dans le monde du jeux vidéos. Son père le recommande à un ami, Hiroshi Yamauchi. Cet homme n'est autre que le président d'une société en pleine expansion, Nintendo. La même année, la société sort la première console de jeux.

Hiroshi Yamauchi l'embauche rapidement en tant que directeur artistique. Shigeru Miyamoto travaillera notamment sur le design des bornes d'arcade dans un premier temps puis crée un premier personnage qui deviendra illustre, Donkey Kong. La sortie de Donkey en 1981 va être un énorme succès et permettra à Nintendo de s'implanter durablement aux Etats-Unis. Tout logiquement il deviendra le directeur du R&D 4 chargé du développement du jeu.

Donkey Kong ne sera que l'un de ses grands succès. Il enchaîne les blockbusters avec des titres tels que Super Mario Bros, Super Mario 64, Mario Kart, The Legend of Zelda et participe à des projets tels que Goldeneye. Sa vision du jeu vidéo est exemplaire. Il crée ainsi la vue du dessus ou encore la possibilité d'anticiper les mouvements. Il développera aussi le design des manettes de jeux et sera à l'origine de la croix directionnelle, la cartouche, ou encore le système de vibration. Ses talents s'expriment désormais sur la Wii de Nintendo.

Le 13 mars 2006, il est reconnu pour ses talents et est fait Chevalier de l'Ordre des Arts et Métiers. Deux ans plus tard, il sera choisi par les lecteurs du Times Magazine comme l'homme le plus influent du monde.