Son nom est aujourd'hui synonyme de disgrâce et symbolise les dérives du système capitalisme qui se sont traduits par la crise financière du dernier trimestre de 2008. Richard Severin Fuld Jr., surnommé le Gorille, est en effet le président d'une banque mythique et historique des Etats-Unis, à savoir Lehman Brothers.



Né le 26 avril 1946 à New York de Richard Severin Fuld et Elizabeth Schwab, Richard S. Fuld Jr. ne se voyait pas dirigeant de banque. Il se dirige même un temps dans l'Air Force. Toutefois une bagarre avec son chef officier réduit sa future carrière à néant. En 1969, il obtient son diplôme de l'Université du Colorado à Boulder, et rentre la même année au sein de la prestigieuse banque Lehman Brothers en tant que stagiaire.

Il gravit les échelons au fur et à mesure des restructurations de la banque. L'informatique est pour lui une chance et il devient même le "trader digital" pour certains. En 1973, il obtient son MBA de de la New York University's Stern School of Business après avoir suivi les cours du soir. La veille de son mariage le 23 septembre 1978, il est promu associé et prend la tête des activités de trading en 1984. La même année, American Express rachète Lehman Brothers au grand dam de Richard Fuld. Il alterne ensuite les postes de directeurs, président, et vice président. Lehman Brothers reprend finalement son indépendance en 1994, et Richard S. Fuld Jr. en devient le seul dirigeant. Le cours de bourse s'envole sous sa présidence.

Reconnu comme un excellent trader, le groupe devient réputé pour son agressivité sur les marchés. Les résultats de Lehman Brothers suivent, et le salaire de Richard S. Fuld Jr, aussi. Entre 1993 et 2007, il aurait perçu plus de 500 millions de dollars d'émoluments divers et variés. Le 11 septembre 2001, la destruction des tours jumelles ampute Lehman Brothers d'une grande part de ses données, mais peut rebondir à peine quelques jours plus tard.

Mais l'agressivité du groupe le conduit à investir massivement dans les subprimes et à ne pas voir la crise qui se profile. Lehman Brothers n'est pas un promoteur immobilier ou un agent immobilier. Mais Lehman Brothers investit fortement dans des placements dont la garantie essentielle repose sur les biens immobiliers des américains. Les créances hypothécaires sont regroupées pour lisser le risque. Les taux sont élevés et les risques soit disant très faibles. Le groupe continue à s'endetter pour investir malgré les avertissements. La crise des subprimes aidant, Lehman Brothers est conduit à la faillite. Les américains ne sont plus en mesure de rembourser leurs prêts, et leurs maisons voient leurs prix s'effondrer. Les placements à fort taux d'intérêts, sans risque, ne seront pas remboursés. Lehman Brothers se doit de provisionner ses pertes. L'Etat américain qui a soutenu de nombreuses banques et assureurs décide de faire un exemple et de ne pas soutenir Lehman Brothers. Le 15 septembre 2008, la société se place officiellement sous le Chapitre 11 de la loi sur les faillites aux Etats-Unis. Les médias s'en donnent alors à coeur joie pour tirer à boulets rouges sur Richard S. Fuld Jr, symbole et bouc-émissaire des dérives financières. Ses très fortes rémunérations sont passées au crible et critiquées à tous les niveaux du pouvoir.

Richard S. Fuld Jr. est alors un des personnages américains les plus détestés outre atlantique. Il aurait déclaré à ses collaborateurs quelques temps après la survenance des premières défaillances de remboursements des particuliers : "On va coin­cer tous ceux qui ne peuvent plus rem­bour­ser, et on va ser­rer très fort ! [...] ce que je veux, c’est les attra­per, leur arra­cher le cœur et le bouf­fer avant qu'ils crèvent !".