Le Crédit Agricole est sans conteste la banque qui se veut la plus proche des agriculteurs. L'institution est ainsi l'un des premiers interlocuteurs du monde paysan en France, et l'un des premiers créanciers. Quand un agriculteur souhaite emprunter, le Crédit Agricole est logiquement la première banque vers laquelle il se tourne. Il était donc tout naturel que cette vénérable institution soit dirigée par un ancien paysan, René Carron.



Né le 13 juin 1942, dans une commune de moins de 2.600 habitants, Yenne, près de Chambéry, René Carron est un enfant de la terre. Son père, Albert Carron était agriculteur et homme politique. La carrière du fils n'est d'ailleurs pas loin de rappeler celle du père. René Carron abandonne rapidement les études après d'importants problèmes de santé. A l'époque ses rêves de jeunesse sont de pouvoir vivre avec sa femme, dans sa maison (ou appartement) avec des toilettes à l'intérieur, et une douche. Des rêves simples. Sa femme, institutrice, aidera le ménage à passer les caps difficiles d'une agriculture montagnarde. En effet, les 12 hectares en polyculture-élevage à Yenne de René Carron sont loin d'être aisés à gérer et les périodes d'incertitude sont nombreuses.

En 1981, René Carron intègre le Crédit Agricole en devenant le président de la Caisse Locale de Yenne. Il devient une figure locale et deux ans plus tard, la tête de la Chambre d'Agriculture de la Savoie lui est proposée. Il acceptera le poste et prendra ses fonctions en 1983, alors âgé de 41 ans. Son amour de la Savoie le pousse à des fonctions plus politiques. En 1992, année charnière pour René Carron. Il devient conseiller général du canton de Yenne, membre de la commission permanente du Conseil Générale de la Savoie, président de l'association "Albertville 92" dans le cadre des Jeux Olympiques d'hiver, et prendra la tête de la Caisse Régionale du Crédit Agricole de la Savoie.

Une année 1992 riche d'évènements qui ne freinera toutefois pas son ambition. En 1994, René Carron facilite la fusion des caisses régionales du Crédit Agricole de la Savoie et de Haute Savoie pour créer la Caisse Régionale du Crédit Agricole des Savoie. Tout naturellement, il en deviendra président et verra son influence grandir au sein du groupe.

En 1995, il prend pied au sein du bureau de la Fédération Nationale du Crédit Agricole, mais sera aussi élu maire de Yenne (de 1995 à 2001), et nommé vice président de la commission permanente du Conseil Générale de la Savoie (1995 à 1998). Le début des années 2000 lui feront progressivement abandonner ses fonctions politiques au profit d'une présence toujours plus forte au sein du Crédit Agricole. René Carron a choisi. De juillet 2000 à avril 2003, il présidera ainsi la Fédération Nationale du Crédit Agricole.

Mais René Carron connaîtra la consécration du grand public au niveau national le 2 décembre 2002. L'ancien paysan savoyard, prend les rênes du Crédit Agricole en étant nommé président. Moins d'un mois après sa prise fonction, il lance une OPA remarquée sur le Crédit Lyonnais, et sera même élu Stratége de l'Année en 2003 pour cette opération. Le Crédit Lyonnais a depuis été rebaptisé LCL. En janvier 2009, il s'allie avec la Société Générale pour sa gestion d'actifs, se mettant ainsi un peu plus à l'abri d'un éventuel raider. La crise grecque de 2010-2011 l'obligea à provisionner 70% des créances auprès du pays, et le groupe Crédit Agricole perdit plusieurs milliards dans l'opération. En effet, le groupe était très investi en obligations grecques.

De part sa carrière, René Carron, père de 4 enfants, a obtenu de nombreuses distinctions : Chevalier de la légion d'Honneur, Chevalier de l'Ordre National du Mérite et Commandeur du Mérite Agricole. il est toujours propriétaire de ses terres qu'il loue.

Combien René Carron gagne t-il par an ?