Peu connue du grand public, Pauline D'Orgeval est pourtant une entrepreneuse hors pair. Son succès repose tout autant sur sa capacité à déceler l'idée qui va marcher que sur un réseau d'amis dévoués.



Pauline D'Orgeval a un parcours scolaire classique. Sortie de la promotion 1992, du cycle Entrepreneurs d'HEC, elle intègre le spécialiste de l'ascenceur, la société OTIS. D'abord embauchée comme ingénieur commercial, elle deviendra chef de promotion des Ventes en 1995.

Son mariage à venir sera le déclencheur de sa création. Elle cherche à établir avec son futur mari sa liste de mariage. Mais vite cette liste devient un calvaire à rédiger et à déposer. Ce qui devait être un moment heureux (choisir des cadeaux) ne l'est pas. Pauline D'Orgeval imagine alors un système de listes de mariages simplifié. Mais elle ne se lance pas à la légère.

Elle interroge 200 couples et teste son concept auprès de 5 couples prêts à se marier : sa soeur, une cousine et 3 amis. De ces études qui durent 5 mois, elle obtiendra des données essentielles pour débuter :
- le montant moyen des listes
- le pourcentage de personnes intéressées
- ou encore la perception des listes de mariages en général

1001 Listes est créée dès mai 1999, mais le site ne fera son apparition sur la toile qu'en 2000. La société démarre avec 15.000 euros, répartis entre la création du site Internet et la communication et l'identité visuelle. Elle a découvert Internet trois ans plus tôt et ne s'attend surement pas au succès qui arrive.

Pauline D'Orgeval profite du boom des valeurs Internet pour lever des fonds. Ainsi elle arrive à intéresser deux fonds : Butler Capital Partners, du célèbre Walter Butler et Cita Gestion. 1001 Listes ne cesse de voir son chiffre d'affaires progresser. La société est un spécialiste d'Internet mais son business model ne repose pas sur les revenus publicitaires, ce qui rassure les investisseurs.

En 2006, les fonds s'entendent avec TF1, et la société est cédée au groupe télévisuel. TF1 détient désormais 95% du capital et Pauline D'Orgeval conserve 5%. Toutefois, TF1 lui donne toute sa confiance, et Pauline D'Orgeval est maintenue à son poste. Le site 1001Listes est même déclinée en 1001Mariages. En 2011, TF1 annonce la cession de 1001 Listes au groupe Galeries Lafayette. Depuis octobre 2010, Pauline d'Orgeval  est présente au sein du conseil d'administration de la société Oclio, spécialisée dans la puériculture. Pauline d'Orgeval apportera un oeil neuf et extérieur à la société.

Mère de 4 enfants, elle est toujours mariée avec un avocat d'affaires.