Inconnu du grand public il y a encore 1 an, Nasser Al-Khelaïfi a franchi un palier dans la médiatisation en 2011 en devenant le nouveau président du directoire du Paris Saint Germain, club de football français. Né le 12 novembre 1973 au Qatar, Nasser Al-Khelaïfi est avant tout un sportif et ses choix de carrières seront en grande partie dictés par son amour pour le sport. Outre sa formation passée auprès des grandes écoles fréquentées par la famille royal du Qatar, Nasser Al-Khelaïfi est un tennisman de haut niveau. Ainsi de 1992 à 2002, il représentera notamment le Qatar lors de la Coupe Davis.



En 2006, il fait une entrée remarquée dans le monde des médias. En effet, il devient le directeur général d'Al Jazeera Sport. La filiale d'Al Jazeera acquiert à tour de bras de nombreux droits de rediffusions de championnats à travers le monde. L'ogre du Qatar achète notamment les droits pour les Coupe du monde de football de 2010, 2014, 2018 et 2022 ou encore Roland Garros et l'Open d'Australie. Dans le même esprit, Nasser Al-Khelaïfi met en place en 2012, la chaîne BeIn Sport qui retransmettra entre autres les matchs du championnat de France. Nasser Al-Khelaïfi sait s'entourer. Il appelle ainsi Charles Bietry, ancien président du PSG, pour le placer à la tête de BeIn Sport avec un budget confortable.

Mais son coup le plus médiatique intervient en 2011. Alors qu'il avait participé à la tentative de rachat du PSG en 2006, sa nouvelle proposition est finalement acceptée en 2011 et les parts du PSG sont vendues à Qatar Sports Investment, société qu'il dirige. Cet homme inconnu du grand public devient le nouvel homme providentiel du PSG. Rapidement, il installe Leonardo, une légende vivante, à la tête de la direction sportive du club. Les transferts de multiplient et le PSG se fixera un budget de 300 millions d'euros pour la saison 2012/2013. Les abonnements s'envolent avec l'arrivée de stars comme Zlatan Ibrahimovic.

Mais Nasser Al-Khelaïfi ne se contentera pas du football pour Paris. Il rachète en juin 2012 le club de handball de la capitale et le dote d'un budget conséquent après une nouvelle saison très décevante pour le club.