Née le 8 août 1950 à Paris XVII, Martine Aubry a su se faire connaître au fil des années jusqu'à obtenir en novembre 2008, la tête du Parti Socialiste après une bataille acharnée avec Ségolène Royal. Fille d'un certain Jacques Delors, ancien président de la Commission Européenne de 1985 à 1995, Martine Aubry a conservé le nom de son premier mari Xavier Aubry, malgré son remariage en 2004 avec l'avocat Jean Louis Brochen.



Martine Aubry suivra les études de l'Institut Politique des Etudes de Paris et en sortira diplômée en 1972. Elève de l'Ecole Nationale de l'Administration de 1973 à 1974, elle fera partie de la Promotion Léon Blum. Promotion où elle côtoiera Pascal Lamy, directeur général de l'Organisation Mondiale du Commerce, et Alain Minc, célèbre essayiste. A la même époque, Martine Aubry deviendra militante CFDT et militante du Parti Socialiste. Elle exercera diverses fonctions avant l'élection présidentielle de 1981.

En 1981, François Mitterrand est élu à la tête de la République Française. Martine Aubry gravit alors les échelons au rythme des changements de gouvernements. Mais c'est en 1991, sous le gouvernement d'Edith Cresson -première femme Premier Ministre-, que Martine Aubry se fait connaître du grand public. Elle est nommée Ministre du Travail, de l'Emploi et de la Formation Professionnelle. La démission rapide d'Edith Cresson ne l'empêchera pas d'être reconduite par Pierre Bérégovoy, jusqu'en mars 1993.

Martine Aubry n'a toutefois toujours pas à l'époque d'assise locale solide. Pierre Mauroy lui offre cette opportunité et elle devient Première Adjointe de la Mairie de Lille en 1995. Porte Parole de Lionel Jospin pour l'élection présidentielle de 1995, elle subira un cuisant échec mais rebondira en 1997, avec la dissolution de l'Assemblée Nationale et l'arrivée au pouvoir de la Gauche dite Plurielle. Martine Aubry reprendra les rênes du ministère qu'elle affectionne particulièrement, celui de l'Emploi et de la Solidarité. Elle réformera en profondeur le monde du travail. Martine Aubry instaure les 35 heures et les désormais célèbres RTT, met en place les emplois jeunes et la Couverture Médicale Universelle ou CMU. De nombreuses réformes encore en vigueur de nos jours. Toutefois ces décisions de l'époque ont depuis été sévèrement critiquées par certains économistes et politiciens.

Mais la Mairie de Lille l'appelle. Le 18 octobre 2000, elle démissionne du gouvernement, remplacée par Elizabeth Guigou, pour se lancer dans la course aux municipales de Lille. Elue en mars 2001 en tant que maire de Lille, elle changera profondément l'image de la ville à l'extérieur. "Lille 2004, capitale européenne de la culture" sera un véritable succès avec 9 millions de visiteurs. Réélue le 16 mars 2008 à la mairie de Lille avec 66,56%, elle prendra la tête de Lille Métropole Communauté Urbaine à la place de Pierre Mauroy.

En Novembre 2008, Martine Aubry gagne la grande bataille du Parti Socialiste. Elle devient Premier Secrétaire du parti avec seulement 102 voix d'avance (67.451 contre 67.349 pour Ségolène Royal). Sa victoire est souvent qualifiée de Victoire à la Pyrrhus tant le combat fut acharné au sein du Parti Socialiste.