Né en 1963, ce corse est une figure de proue de l'Internet français et maintenant européen. Il s'est fait connaître grâce à I-France et par la création de Meetic.fr



Alors qu'il est encore à l'Ecole Supérieure d'Informatique, il crée sa première entreprise en 1985, à l'âge de 22 ans. En 1989, il développe Opsion Innovation et utilise le Minitel pour élargir sa clientèle. Internet est encore loin et la télématique est dominée par le minitel.

En 1996, il découvre le Net et dès juin 1998, il crée I-France, un des portails phares du Net en France. I-France, malgré son nom, a une vocation francophone et s'adresse aussi bien aux internautes français qu'aux internautes belges ou suisses. Le succès est rapide tant les internautes sont friands de nouveaux services sur le Net.

Il profite à fond du boom de l'Internet et des folies de la Net Economie. A l'époque, il n'était pas compliqué d'avoir une forte couverture médiatique pour le lancement d'un site qui aujourd'hui n'aurait rien de révolutionnaire. Mais il décide de céder I-France à Vivendi Universal -ogre de l'époque sur le Net- pour un montant de 182 millions d'euros. Un an plus tôt, alors que le site était à cours de cash, Marc Simoncini avait refusé une offre de 15 millions d'euros lancée par Spray, leader suédois. Les valeurs des entreprises sont alors totalement déconnectées de leur valeur réelle, et Marc Simoncini en profite totalement.

Dès 2001, il se lance dans une nouvelle aventure avec Meetic. A l'instar de Match.com, il souhaite développer un site de rencontres de qualité pouvant devenir leader en Europe. Après quelques années de développement, Marc Simoncini a réussi son pari. Meetic.fr s'est introduit en bourse le 13 octobre 2005 pour plus de 300 millions d'euros, dont il détenait une très grande part avant la cession. Les mariages sont maintenant monnaie courante sur le site, et Meetic.fr est devenu bien plus qu'un simple site internet. Comme avec I France, Marc Simoncini cède la majorité de sa participation dans la société au groupe Match.com Il profite de ce capital pour investir dans des starts-ups. A la fin de l'année 2011, il s'associe avec deux spécialistes du Net, Jacques Antoine Granjon et Xavier Niel pour ouvrir la première école dédiée aux métiers du Net, l'Ecole Européenne des Métiers de l'Internet.

Personnage médiatique, il est l'un des entrepreneurs les plus connus du grand public.