Cet anglais dont le nom fleure bon le Pays de Galles fut l'un des tous meilleurs dirigeants d'une entreprise... française. Lindsay Owen-Jones a en effet présidé pendant près de vingt années les destinées du groupe de cosmétiques, L'Oréal.



Né le 17 mars 1947 à Wallasey en Grande Bretagne, Lindsay Owen-Jones se forme sur les bancs de l'Université d'Oxford où il obtient une licence de lettres. En 1969, il sort de l'INSEAD, Institut Européen d'Administration des Affaires, après avoir obtenu son MBA.

En 1969, Lindsay Owen-Jones est embauché par l'Oréal après un entretien d'embauche original. Il doit décrire un produit cosmétique et sa cible, que lui présentent les recruteurs. Lindsay Owen-Jones arrive à reconnaître un produit dédié aux cheveux secs. Pendant les deux années suivantes, il sera attaché de direction. Ses grandes capacités d'argumentation poussent le président de l'époque, François Dalle, à lui confier les rênes de la filiale belge. Son objectif : doubler la rentabilité. Objectif réussi en seulement 8 mois.

Il gravit les échelons du groupe l'Oréal. Directeur Générale de LaSCAD à Paris de 74 à 76, il part en Italie en 1978 pour prendre la direction de la SAIPO, avant de partir aux Etats-Unis et présider aux destinées de Cosmair de 1981 à 1984. Une carrière à l'international est le passage obligé pour tout futur dirigeant. Il se doit de connaître toutes les principales filiales du groupe. Après 4 années à la vice-présidence du comité de direction de 1984 à 1988, Lindsay Owen-Jones devient le président directeur général du groupe l'Oréal.

Petit à petit, il se forge la réputation de l'homme aux deux chiffres de croissance. Chaque année, le groupe réalise une croissance d'au moins deux chiffres, supérieure à 10%. La capitalisation boursière du groupe s'envole, passant d'à peine plus d'un milliard à plus de 50 milliards. Sa réussite se traduit aussi sur sa rémunération. Il sera l'un des dirigeants les mieux payés de France.

En 2006, il décide de prendre du recul et abandonne certaines de ses responsabilités mais conserve la présidence du conseil d'administration. Jean Paul Agon le remplace à la tête du groupe. Lindsay Owen Jones abandonne l'exécutif mais n'en reste pas pour autant inactif.

Lindsay Owen-Jones est Commandeur de la légion d'honneur depuis le 14 juillet 2004, Knight Commander of the Order of the British Empire du Royaume Uni en 2005, et a reçu le titre de "Patron le plus performant des deux dernières décennies" en 2002 par le Magazine Challenges qui fêtait ses 20 ans.

Lindsay Owen-Jones est passionné de voiles à travers la Giraglia Rolex Cup, et par les sports automobiles. Il finit même 3ème des 24 heures du Man sur une McLaren en 1996.

Combien Lindsay Owen-Jones gagne t-il par an ?