Présidente du MEDEF, Laurence Parisot est l'une des rares femmes dirigeantes en France. Né le 31 août 1959 à Luxeuil-les-Bains en Haute-Saône, Laurence Parisot dirige le MEDEF depuis 2005, après avoir dirigé l'institut de sondage IFOP de 1990 à 2008, et Optimum (n°1 en France de la porte de placard depuis 2002).



Laurence Parisot a suivi une formation classique en politique. Elle est diplômée en 1981 de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris et l'année suivante, elle obtient son DEA d'Etudes Politiques à l'IEP ainsi qu'une Maîtrise de Droit Public à l’Université de Nancy II.

Son profil intéresse Alain Lancelot, alors président du CEVIPOF (Centre d’Etudes de la Vie Politique Française). Elle sera son assistante de 1983 à 1985.

Ses compétences lui ouvrent les portent de l'Institut de sondages Louis Harris. En 1985, elle y entre en tant que chargée d'études, et devient dès l'année suivante directeur général. Louis Harris est désormais connu sous le nom de LH2 et s'est spécialisé dans le sondage d'opinions et les études de marchés.

Elle occupera ce poste jusqu'en 1990 d'où elle partira pour rejoindre le poste de Président-Directeur-Général de Ifop. L'entreprise est en cessation de paiements. Laurence Parisot en détient aujourd'hui 75%. Elle accède aux différents postes à responsabilités du groupe Ifop au fil des années (Ifop International, Ifop Asia, Ifop – CMR, Ifop Asecom). L'IFOP ou l'Institut Français d'Opinion Publique a été fondé en 1938 et reste l'un des plus grands acteurs du marché du sondage d'opinions.

En 2002, son père décède. Elle décide de racheter Optimum, leader de la porte coulissante en France. Cette société avait permis à son père de se relancer financièrement après les divergences stratégiques au sein de la société familiale Meubles Parisot.

En 2003, elle reçoit des mains de Jacques Chirac le grade de Chevalier de l'Ordre National du Mérite.

La même année, elle rentre au MEDEF -syndicat patronal-, en tant que Membre du Conseil Exécutif et du Bureau du Conseil Exécutif. L'année suivante, elle franchit une nouvelle étape en devenant membre du Conseil Economique et Social.

Laurence Parisot a exercé également ses compétences au sein du Conseil de Surveillance d'Euro Disney SCA et du Conseil Consultatif d'Ernst and Young.

En 2005, elle se présente contre toutes attentes à la présidence du MEDEF en remplacement d'Ernest-Antoine Seillière. Après les défections de nombreux candidats, elle devient la nouvelle présidente du Medef le 5 juillet 2005. 5 ans plus tard, en juillet 2010, elle est réélue à la tête du Medef pour un mandat de 3 ans.

Un président du directoire, Stéphane Truchi, a été nommé en janvier 2008 qui la remplace à la tête de l'Ifop. Elle en reste aujourd'hui vice-présidente.