Né en 15 juin 1950 en Inde au Rajasthan, Lakshmi Mittal est l'homme fort de l'Acier dans le monde. En quelques décennies, il est passé du village sans électricité où il est né à la sixième fortune mondiale estimée à plus de 25 milliards de dollars. Ce génie des affaires détient avec sa famille le numéro 1 mondial de l'Acier dans le monde, ArcelorMittal.



C'est son père le premier à s'intéresser à l'acier. Quelques années après sa naissance, son père crée une aciérie à Calcutta. Ispat Industries sera la première entreprise où Lakshmi Mittal fera ses armes. Il y apprend le dur métier de l'aciérie.

En 1976, il se lance seul en créant une usine en Indonésie profitant des faibles coûts de main d'oeuvre du pays, ainsi que de ses capacités technologiques. Dans les années 80, sa véritable histoire commence. Il croit au potentiel de l'acier et décide de racheter les aciéries en perte de vitesse, en quasi faillite. Trinidad et Tobago sera sa terre d'accueil avant d'élargir son empire sur les ex Pays de l'Est, dont les usines ne peuvent concurrencer les aciéries ultramodernes d'Europe et des Etats-Unis.

En 1988, il rachète une aciérie à Chicago qui deviendra Ispat Inland. Ce premier rachat d'importance lui définit sa stratégie future. En effet, il a souhaité réduire drastiquement les coûts en rognant sur les pensions versées aux conjoints de salariés décédés. Cette mesure a été suivie d'une très lourde grêve qui a failli coûter la survie de l'entreprise.

1995 marque un tournant dans sa carrière. Il abandonne Ispat Industries à son père et prend le controle de Ispat International. Ispat International change de nom et devient LNM. C'est cette dernière qui sera le réceptacle des futures acquisitions de Laksmi Mittal.

En France, il prend le contrôle d'Unimetal (Ispat Unimetal) en 1999, puis Ispat Annaba en Algérie en 2001.

Résidant à Londres, il obtient en 2001 le soutien de Tony Blair pour le rachat de la première aciérie roumaine. Ce soutien semble ne pas être désintéressé. Le parti travailliste ayant perçu 125.000 livres de don de la part de Lakshmi Mittal.

Contrairement à son rachat de l'aciérie de Chicago, le rachat d'une usine tchèque en 2002 se passe dans le douceur et apporte de nouvelles conditions de travail aux ouvriers.

En 2003, son groupe Mittal Steel s'introduit en Bourse. Lakshmi Mittal est le président directeur général.

En 2005, après le rachat de International Steel Group pour 4,5 milliards de dollars, son groupe devient numéro 1 mondial de l'acier dans le monde. Son dauphin, Arcelor, fera l'objet de ses convoitises l'année suivante.

Sa fortune est estimée à plus de 30 milliards de dollars pour 2011, soit la sixième fortune mondiale, derrière Carlos Slim Helù, William Henry Gates III, Warren Buffett, Bernard Arnault ou encore Larry Ellisson selon Forbes.com . Il est aussi l'homme le plus riche de Grande Bretagne.

Son offre sur Arcelor réussi, Lakshmi Mittal devient le véritable roi de l'acier et Arcelor Mittal emploit aujourd'hui près de 300.000 salariés, et génère un chiffre d'affaires de près de 80 milliards de dollars.

M. Lakshmi Mittal est fier de sa réussite et ne se gène pas pour la montrer. Il a ainsi offert à sa fille le mariage le plus cher du monde (plusieurs dizaines de millions d'euros). Il achète aussi pour 70 millions de livres sa maison en Angleterre.

Combien Lakshmi Mittal gagne t-il par an ?