Jean-François Cirelli a fait l'essentiel de sa carrière au sein de la fonction publique ou des entreprises publiques. Mais en 2008, la fusion entre un géant public du gaz, Gaz de France, et une multinationale dédiée à l'énergie, la propulse à la vice-présidence de GDF Suez, un géant du secteur privé, poste qu'il occupe toujours à ce jour.



Le parcours scolaire de Jean-François Cirelli est pour le moins classique. Né en Savoie, il sera diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris, puis de 1983 à 1985, de l'Ecole Nationale de l'Administration, Promotion Léonard de Vinci. Dans cette même promotion, il côtoiera un certain Richard Descoings, qui fut directeur de l'IEP quelques années plus tard. Tout logiquement, Jean-François Cirelli se dirige vers le Trésor, et plus précisément vers un poste d'administrateur civil jusqu'en 1989. Il s'internationalise ensuite jusqu'en 1991 où il exerce ses compétences en tant qu'administrateur suppléant pour la France au Fonds Monétaire International (FMI). De 1991 à 1994, Jean-François Cirelli poursuit sur la même ligne. Après le FMI, il rejoint le Club de Paris. Cette association regroupe les principaux créanciers publiques de la planète. Le Club de Paris permet ainsi à plusieurs pays endettés de renégocier leurs dettes. Il en sera Secrétaire général jusqu'en 1994 où il deviendra chef du bureau financier à la direction du Trésor.

Mais l'élection de Jacques Chirac en 1995 lui fait franchir un nouveau palier. Nommé conseiller technique du nouveau président, il lui apportera aussi son aide dans le domaine économique. Jean-François Cirelli s'installe dans les salons feutrés de la République. Sous le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin, il devient son directeur adjoint et participera notamment à la réforme des retraites de 2003.

Mais en septembre 2004, sa carrière prend une nouvelle orientation. Alors qu'il s'était cantonné à des rôles de conseillers, il est propulsé à la tête du groupe public, Gaz de France. Il doit préparer l'ouverture à la concurrence des marchés du gaz. Deux années plus tard, la fusion entre GDF et Suez est annoncée. Elle ne sera effective que le 22 juillet 2008. Jean-François Cirelli ne sera pas choisi pour être le président du nouvel ensemble, mais il sera nommé vice-président de GDF Suez. Son mandat a d'ailleurs été renouvelé. Depuis le 1er janvier 2012, il gère aussi l'activité Energies du groupe.

Combien Jean-François Cirelli gagne t-il par an ?