Ce rennais d'origine est un entrepreneur né. Rapidement plongé dans l'entreprise familiale, il apprend à connaître les ficelles de ce qui deviendra son métier alors qu'il n'a que 15 ans. Il fréquente alors souvent "Les Alcools du Vexin", la société dirigée par son père. L'entreprise est une distillerie d'alcools. Mais en 1980, la société est en quasi faillite. Son père a déjà 87 ans; Jacques Dikansky est alors étudiant en sciences et n'a que 20 ans.



Une rencontre décisive avec un chercheur de l'école d'agronomie de Rennes lui fait découvrir qu'une distillerie peut distiller autre chose que de l'alcool. Jacques Dikansky crée alors "Arômes de Bretagne". Sa société crée des extraits naturels pour les industriels, et dès 1983, il rachète les actifs des Alcools du Vexin. Mais en 1988, il revend le tout à Guyomarc'h. A la tête d'un joli capital, il rachète plusieurs entreprises dans le domaine de l'agro-alimentaire pour contrôler la filière, les fusionne, et finalement la cède au groupe Ducros.

Mais Jacques Dikansky ne disparaît pas pour autant du paysage économique français. Il fonde en 1992 Naturex. La société est notamment spécialisée dans l'extraction et la mise en production de formules exactes commandés par les industriels. Ainsi Naturex extrait des substances du romarin ou encore des artichauts. Installée dès l'origine à Avignon pour ne pas concurrencer "Arômes de Bretagne", Naturex est aujourd'hui une entreprise internationale cotée en bourse qui réalise une grande part de ses ventes aux Etats-Unis, depuis le rachat de Pure World en 2005.

Combien Jacques Dikansky gagne t-il par an ?