Gilles Pélisson a su se forger au fil des années l'un des CV les plus impressionnants de France. Son parcours est une suite de postes de directions dans plusieurs entreprises françaises de renom. Né le 26 mai 1957 à Lyon, Gilles Pélisson suit un cursus classique dans les grandes écoles. Ainsi il est diplômé de l'Essec mais aussi d'un MBA de la Harvard Business School.



Gilles Pélisson fait ses premières armes à la Société Générale où il exercera deux années aux Etats-Unis, à New York. Son expérience américaine mais aussi sa famille vont lui permettre de franchir les portes d'Accor. Le groupe a été fondé en 1967 par Paul Dubrulle et un certain Gérard Pélisson. Ce dernier n'est autre que l'oncle de Gilles Pélisson. Gilles Pélisson multiplie donc les postes et les missions à l'international. Assistant du vice président de Novotel, puis directeur du marketing des restaurants Seafood broker en 1985, ensuite Senior vice président d'Accor pour la Zone Paciifique et Directeur général des Restaurants Courtepaille en France en 1988. Alors qu'il est devenu co-président de Novotel, Gilles Pélisson décide de s'envoler du nid Accor pour changer d'entreprise.

Entré en 1995 à Eurodisney en tant que directeur général adjoint, il finira par en prendre les rênes en février 1997. Mais il doit quitter ses fonctions et se dirige en avril 2000 vers le consortium Suez Telefonica ST3G, alors désireux d'obtenir une licence UMTS. Finalement en septembre 2001, il devient directeur général de Bouygues Telecom et en prend les commandes en Février 2004.

Mais la roue tourne et l'annonce de sa nomination à la tête d'Accor est faite en octobre 2005, en remplacement de Jean-Marc Espalioux. Trois années plus tard, en février 2009, il devient aussi président du conseil d'administration.

Gilles Pélisson est aussi chevalier de la Légion d'Honneur, et de l'Ordre National du mérite.

Combien Gilles Pélisson gagne t-il par an ?