Spéculateur averti, il est aujourd'hui l'un des philanthropes les plus en vue en Europe Centrale, mais aussi une sommité dans le monde économique. George Soros a fondé le célèbre Fond d'investissement Quantum, ainsi que l'Open Society Institute.



Né le 12 août 1930 à Budapest en Hongrie, George Soros est le fils de Tivadar Soros. Cet homme n'est autre que l'un des créateurs de la langue d'Espéranto. Il s'agit d'ailleurs de l'une des langues maternelles de George Soros. Mais ce dernier n'a pas toujours porté ce nom. Avant 1936, la famille Soros s'appelait la famille Schwartz. Cette famille d'origine juive a été contrainte de changer de nom pour échapper au joug nazi d'avant guerre. Echappant à la mort, George Soros ne souhaite pas être placé sous la domination soviétique d'après guerre, et profite d'un congrès d'Espéranto pour fuir la Hongrie, en 1946.

En 1947, George Soros arrive au Royaume Uni et sa nouvelle terre sera décisive pour la suite de sa carrière. Entré à la London School of Economics, il suivra les cours du philosophe anti-communiste Karl Kopper. Une longue amitié débutera entre les deux hommes qui ne s'arrêtera qu'à la mort de ce dernier dans les années 90.

Diplômé en 1952, il ne tarde pas à avoir envie de franchir l'Atlantique. A son époque il a un rêve : gagner 500.000$. La Finance sera son domaine de prédilection. Il part logiquement aux Etats-Unis, symbole du capitalisme d'après guerre.

George Soros intègre l'équipe de l'arbitragiste FM Mayer en 1956, puis Werthein and Company en 1959. Un tournant dans sa carrière se produit en 1963 quand il rentre au sein d'Arnold and S. Bleichroeder. Cette société lui permettra d'affirmer ses compétences. En 1967, il obtient l'autorisation de créer et de gérer un fond pour le compte de sa société. Ce sera le First Eagle. Deux ans plus tard, il créera le Double Eagle. Mais les règles fixées par l'entreprise ne lui laissent pas assez de marge de manoeuvre. George Soros est alors un gestionnaire de fond.

En 1973, il démissionne et fonde avec Jim Rogers le célèbre Fond Quantum. Ce fond fera sa fortune et sa gloire. Pendant dix ans, il permettra aux souscripteurs de gagner 30% / an. Contrairement à Bernard Madoff qui promettait des performances stupéfiantes, George Soros les réalisait.

Mais ses principaux faits d'armes se feront sur le marché des changes. Le grand public apprendra à le connaître à travers la crise monétaire de 1992. Il pousse la livre sterling à sortir du système monétaire européen, le célèbre serpent, le 16 octobre 1992, incitera à une augmentation des marges de fluctuation en Europe, et provoquera une grave crise en Malaisie. Ces opérations lui feront gagner des milliards mais démontreront la fragilité du système monétaire européen.

Il n'est pas pour autant un financier qui réussi à tous les coups. Il a ainsi perdu beaucoup avec le krach boursier de 87, la crise russe de 98 ou encore l'éclatement de la bulle Internet. Un gestionnaire de fonds ne doit pas avoir raison tout le temps, il suffit qu'il ait raison suffisamment souvent, et qu'il sache reconnaître rapidement ses erreurs.

George Soros est aussi un philanthrope averti à travers l'Open Society Institute. Il favorisera le développement de l'Europe Centrale, même si certains de ses investissements ont pu aider à des renversements de gouvernements. Le 20 décembre 2002, il sera également condamné à 2,2 millions d'euros pour délit d'initié dans le cadre de l'affaire Société Générale.

Aujourd'hui, George Soros plaide pour une meilleure régulation des marchés financiers, et sa voix porte dans tous les milieux économiques.