Frédéric Vincent est parisien d'origine mais est élevé à Nancy. Paris ne le verra réapparaître que pour le collège et sa scolarité sans tâche. Après un passage obligé au Lycée Louis Grand, il obtient une licence de droit des Affaires à Panthéon - Assas, puis diplômé de l'IEP Paris Promotion 1975 et en 1978, Frédéric Vincent se voit gratifier d'un diplôme de l'Ecole des Hautes Etudes Commerciales de Paris ou HEC. Un parcours qui lui permettra de lui ouvrir les portes d'Arthur Andersen. Ce géant de l'audit l'accueille durant 7 années, de 1978 à 1985. Il y apprendra notamment la rigueur dans le travail.



Mais Frédéric Vincent change d'horizon en 1986 où il intègre Alcatel en tant qu'auditeur interne, mais rapidement il se taille une place dans la division Fusions et Acquisitions. Cette place lui permettra de rejoindre Alcatel Câbles et Composants. Il progresse dans les échelons mais aussi dans les métiers, et devient directeur général adjoint d'Alcatel Submarine Networks en 1994. Il quitte les bureaux pour rejoindre le terrain et se réjouit de cette promotion. Sa rencontre avec Gérard Hauser, lorsqu'il travaillera pour SAFT (filiale d'Alcatel) lui permettra de rejoindre ce dernier en tant que directeur du contrôle de gestion dans la division Cables. Cette dernière sera finalement cédée par Alcatel, et devient Nexans. En 2000, Frédéric Vincent est alors Directeur Administratif et Financier de Nexans. En 2001, l'entreprise s'introduit en bourse.

Depuis Frédéric Vincent a pris les rênes de Nexans en remplacement de Gérard Hauser.